Verdun, sur les chemins de la mémoire

  • A
  • A
La balade gourmande est une chronique de l'émission Toute l'info du week-end
Partagez sur :

Verdun n'est pas seulement un émouvant lieu de mémoire, c'est aussi le point de départ à de fabuleuses promenades.

Les escapades Culturelles avec Vanessa Zhâ. Vous nous proposez de préparer le pont du 11 Novembre. Direction la Lorraine à l’occasion du centenaire de cette bataille de Verdun qui a été l’une des pires de la Grande Guerre. Verdun et ses alentours c’est la Mémoire, l’émotion mais vous nous avez aussi sélectionné des coins de Verdure et de respiration pour découvrir l’autre facette.

Exactement, alors comme vous l’avez dit on va partir d’abord sur les chemins de la mémoire et on va commencer par un endroit très symbolique, très fort. La citadelle souterraine en plein cœur de la ville de Verdun, dont on  visite quelques-unes des galeries à bord d’un petit train, qui vous conduit de saynètes en saynètes pour découvrir le quotidien des soldats. Il faut savoir qu’à l’époque la citadelle pouvait accueillir 2000 hommes avec une boulangerie, des cuisines, un centre télégraphique. Mais si je vous parle de la citadelle c’est que c’est là qu’a été choisie la dépouille du soldat inconnu qui repose sous l’Arc de Triomphe. Est-ce que vous savez comment il a été choisi et par qui ? Cette charge incomba à un jeune soldat, Auguste Thin du 6 eme corps. On lui a demandé de choisir entre 8 cercueils. Pour choisir il a additionné les chiffres du nombre de son régiment : 132. 1+3+2 font 6. Ce qui l’a poussé à choisir le 6ème cercueil. Voilà comment la dépouille du 6ème cercueil s’est retrouvée en 1920 sous l’Arc de Triomphe.

Ah j’ai appris quelque chose. Y-a-t'il d'autres lieux incontournables ?

Le Mémorial de Verdun, en plein champ de bataille. Il a rouvert cette année pour le centenaire après deux ans de travaux. L’interactivité multimédia est très réussie. Il y a aussi 2000 objets mais aussi des témoignages, des points de vue aussi bien des Français que des Allemands. De la terrasse, vous avez vu sur le champ de bataille et vous allez comprendre comment il a été transformé mais aussi reconstruit grâce à l’ONF.

Et puis juste à côté, il ne faut pas rater l’Ossuaire de Douaumont qui abrite presque 130 000 soldats inconnus français et allemands. Très émouvant...

Alors justement beaucoup d’émotion quand on part en week-end sur les chemins de la mémoire, alors pour nous donner un peu de légèreté et de lumière vous nous avez sélectionné quelques sorties "nature" et "insolite".

De l’insolite : je vous propose de partir faire du vélo couché, histoire d’avoir une vue grand-angle, autour du lac de Madine. C’est l’un des plus grands lacs de Lorraine. Plus de 40 km de rives, il y a de quoi faire. C’est surtout une réserve ornithologique mais qui est aussi une base de loisirs, avec toutes les activités possibles et inimaginables : promenade en voiliers ou pêche en barque...

Ma dernière suggestion, c’est d’aller découvrir une forêt parsemée d’œuvres d’Art en bois, en fer ou en pierre. Sept parcours a faire au choix a pied ou a vélo. 200 œuvres sur 5000 ha. Le "Vent des forêts" est entre Bar-le-Duc et Verdun.

On pose nos valises où ?

Les Jardins du Mess, qui surplombe la Meuse. Très belle adresse, c’est l’ancien mess des officiers. Et si vous êtes gourmands allez visiter la Maison Braquier à Verdun, qui fabrique des dragées depuis 1220 !