Danielle Darrieux, une centenaire plus vivante que jamais

  • A
  • A
L'histoire de la semaine est une chronique de l'émission Europe week end
Partagez sur :

La légendaire actrice française fête ses 100 ans le 1er mai.

« Je ne vous aime pas, je ne vous aime pas… » : Sans doute l’une des plus belles déclarations d’Amour du Cinéma… Une litanie prononcée dans un souffle avant un dernier baiser…  « Madame de… » : Le Chef d’oeuvre de Max Ophuls, Danielle Darrieux est une aristocrate : Louise de Vilmorin…  Une calèche en marche, un homme qui s’en va, une femme qui va mourir…  « Vous devrez incarner le vide absolu, l’inexistence… » Lui avait dit Ophuls… « Et il faudra que les spectateurs soient épris, profondément émus »… Danielle Darrieux offrira, en 1953, un moment de grâce au 7ème Art… Initiales D.D… 2 lettres d’Or gravées dans la statuaire magique du Cinéma Français…  Danielle Darrieux, avant Morgan, Deneuve et Bardot… Un talent aux contours flous tant il est multiple et miroitant… Une actrice singulière, Inclassable… Tour à tour frivole, exaspérante, adorable, brulante, putain, dédaigneuse, tragique, fatale… Fille, mère, grand-mère… Une emmerdeuse que l’on a eu envie de gifler… Une romantique que l’on a eu envie de consoler… Une vieille dame que l’on a eu envie d’aimer…  D-D…  Libre, jouisseuse et distinguée… Un siècle demain, un verre de Whisky quotidien, une rasade d’embruns bretons, un amant de 20 ans son cadet… Danielle Darrieux est la seule actrice qui m'empêche d'avoir peur de vieillir confiait C.Deneuve, il y a quelques années… Sa chevelure comme l’écume impeccablement blanche d’un océan tranquille… Au fond de sa gorge,  le cristal d’une soprano que le Temps n’a jamais terni… Une voix… Fluette au début… Celle d’une petite fille qui apprendra très tôt à chanter… Sa maman au Piano…  Son père mélomane…  Un Ophtalmo, fou de Bach et de Chopin… Danielle Yvonne Marie Antoinette Darrieux nait à Bordeaux, le 1er mai 1917,  quelques semaines avant JFK… Apollinaire vient d’inventer le Surréalisme, Poincaré est à l’Elysée, le Chemin des Dames sous les bombes, le muguet rougi par les gueules cassées…   A 7 ans, son père meurt brutalement… Danielle déménage à Paris et prend des cours de Violoncelle, l’instrument le plus proche de la voix humaine… Elle conservera toujours au fond d’elle la gravité des cordes frottées… Une gravité qui teintera tous ses rôles, y compris les plus exubérants…  Danielle Darrieux ou l’histoire d’une petite fille qui rêve de soigner les lépreux en Afrique et qui sera kidnappée par des producteurs de Cinéma à 14 ans… Des connaissances de sa mère qui cherchent une adolescente pour un film… Le Bal… Elle n’a jamais joué, elle est douée, spontanée, elle va enchainer les rôles d’ingénue et d’enquiquineuse jusqu’au déclenchement  de  la seconde guerre mondiale… Elle chante pratiquement dans tous ses films… La France applaudit à chaque fois… Danielle Darrieux devient La Petite Fiancée de Paris… Elle sera, en 1935, la Comtesse Vetsera, la dernière des maitresses de l’Archiduc Rodolphe d’Autriche … Elle a 18 ans,  Mayerling,  de Litvak, va lui ouvrir les portes d’Hollywood, et la hisser au rang de Star Internationale…  Son 1er Mari,  le cinéaste Henri Decoin, lui offrira une demi-douzaine de films et des partenaires comme Gabin,  Meurisse, Vanel et Brasseur… Un divorce… Un 2èmeMari… Un play-boy exotique, un haut diplomate caribéen, que les nazis soupçonneront d’être un espion et emprisonneront en Allemagne…  Une passion qui poussera  Danielle Darrieux jusqu’à flirter avec le IIIème Reich… Elle fera partie du fameux voyage à Berlin en 1942, juste pour rejoindre son mari… Leur mariage explosera après la guerre… L’actrice connaitra quelques tracasseries à la libération, avant de renouer avec les plateaux et le succès… Le Rouge et le Noir d’Autan-Lara avec Gérard Philippe et l’Affaire Cicéron de Joseph Mankiewicz… Passée la gravité de l’après-guerre, elle surfera sur la Nouvelle vague avec J.Demy et ses Demoiselles de Rochefort… Danielle Darrieux sera la mère des soeurs jumelles et la seule actrice qui chante vraiment dans le film… D-D fera un rêve avec Guitry,  retrouvera Demy dans une chambre en ville, tournera avec Chabrol, Sautet, Téchiné… Ozon et ses 8 femmes parmi lesquelles elle recroisera Catherine Deneuve, en 2002…  Anne Fontaine lui donnera une « Nouvelle Chance » en 2006 et Denys Granier-Deferre lui offrira une « Pièce Montée » avec Marielle pour ses 93 ans…  La Fin du tournage...  Une bougie pour entamer un nouveau siècle… Un sourire pour la caméra, un clin d’œil aux anges… Melle Darrieux est plus vivante que Jamais…