La disparition du nom SFR

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le zoom éco est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

SFR va devenir Altice, notamment pour partir à la conquête du monde.

La marque "SFR" va disparaître. L'opérateur Télécom va être rebaptisé : "Altice"  (du nom du groupe de Patrick Drahi, son propriétaire)

SFR - vous savez ce que ça veut dire ? Société Française du Radio-téléphone. Marque créée il y a 30 ans. Pourquoi faire disparaître cette marque très ancrée dans l'esprit des consommateurs ? Deux raisons. D'abord. SFR est une marque abîmée.  C'est l'opérateur qui a été l'objet de plus de plainte de consommateur l'an dernier. Plus d'une plainte sur deux dans les télécoms concernait SFR.

Et puis deuxième raison. Patrick Drahi, son propriétaire, veut créer une seule marque mondiale dans les télécoms. Puisque Patrick Drahi est très présent à l'étranger.  Il possède Portugal Telecom.  Aux Etats-Unis, c'est le N°4 du câble avec deux marques différentes. Figurez-vous qu'en République Dominicaine, son réseau s'appelle, tenez-vous bien - Orange - du nom du concurrent de SFR. Il est aussi présent en Israël, au Luxembourg. Donc, Patrick Drahi fait le grand ménage. Toutes ces marques locales vont disparaître. Pour s'appeler Altice. Cela va permettre de faire des économies, de publicités. Et puis, ça donne une image plus lisible, plus simple du groupe.

 

Si je suis votre raisonnement :  Toutes les marques locales (ou régionales) vont finir par disparaître.  C'est triste !

 

Oui, d'ailleurs, les Portugais vivent assez mal la disparition de la marque "Portugal-Telecom". Mais, souvenez-vous.  Chez nous, aussi, France Telecom a disparu. C'est devenu Orange.  Gaz de France a disparu, devenu Engie.  Générale des Eaux a disparu, devenu Vivendi.  Crédit Commercial de France a disparu, devenu HSBC. Le tout, c'est de prendre un Nouveau nom qui soit bien accepté. En l'occurrence, Altice, C'est le nom d'un arbre, dans la mythologie grec, dont la croissance ne s'arrête jamais.  Mais, ces nouveaux noms, sont aussi, le signe (et ça c'est quand même très réjouissant ) que nos grands groupes français sont partis à la conquête du monde entier, et ont réussi à s'imposer dans la mondialisation.