Remaniement : pas de grand chamboulement

  • A
  • A
Le portrait de Catherine Nay est une chronique de l'émission Europe 1 Week end
0 partage

Catherine Nay donne son analyse du dernier remaniement qui aura eu lieu avant le présidentielle.

W.B. : A un peu plus d'un an de la présidentielle, François Hollande a choisi d'élargir l'assise politique du gouvernement. Mais pas de grands chamboulements : Est-ce un manque d'ambition ? 73 % des français se disent pas convaincus d'après un Sondage Odoxa pour Paris Match... Votre analyse, Catherine Nay.

CN : Après des semaines de rumeurs, de pronostics qui ont mis ministres et cabinets sur les nerfs, on espérait un peu de panache, quelque chose qui décoifferait vu que ce remaniement est peut être le dernier avant 2017. Or, pour l' annoncer, François Hollande a opté pour le degré 0 de la solennité, avec des tweets, et c'est une première. Donc pas de secrétaire général sur le perron de l'Elysée pour égréner les noms des nouveaux et des promus. Avis de recherche : Jean Pierre Jouyet a disparu. Il est impossible de le joindre. La marque du quinquennat Hollande est la grande faiblesse du cabinet présidentiel mais on ne fait pas une grande équipe de combat avec des tweets. Ce remaniement c'est du bricolage. Il s'agit d'élargir l'assise politique pour rendre la réélection jouable. Je ne fais pas de calcul a expliqué François Hollande, le soir sur TF1 et France 2. Plaisanterie. Exemple : Christiane Taubira était élue de Guyane. Donc on fait entrer deux secrétaires d'état ultra marine, dont l'une, Hélène Joffroy, a voté contre la déchéance de nationalité. Jean-Christophe Cambadélis, vous explique que ces territoires d'Outre Mer sont des réservoirs de voix qu'il faut cajoler, représenter. Tout est dans le calcul. Le premier secrétaire a pour mission de chercher des voix dans tous les micro foyers de la gauche. Sorte d'orpailleur qui traque les pépites dans le sable.

W.B. La grande renouveauté de ce remaniement est le retour des verts : ils seront trois.

CN : Jean-Vincent Placé et Barbara Pompilli avaient claqué la porte de leur parti des Verts l'été dernier. Il n'a pas été difficile de les convaincre vu qu'ils piaffaient à la porte du gouvernement. La prise de guerre, c'est Emmanuelle Cosse, patronne d'Europe Ecologie les Verts, nommée au poste du logement qu'occupait, en son temps, Cécile Duflot. D'ailleurs à peine arrivée, Madame Cosse a rendu un hommage vibrant à la loi Alur qui a été un désastre pour les industriels du bâtiment et le monde de l'immobilier. Manuel Valls s'est employé à détricoter cette loi. Mais que va inventer Madame Cosse ? Le bâtiment est en émoi. François Hollande pensa avoir affaibli Cécile Dufflot. Connaissant la dame, ce n'est pas joué. Emmanuelle Cosse ne représente plus qu'elle même puisqu'elle a été désavoué par son parti. François Hollande a tort de croire qu'il s'offre avec elle de la tranquillité. A peine nommée, elle a fait entendre sa différence sur la déchéance de nationalité, alors qu'il demandait à la télévision la solidarité gouvernementale. Mais alors que sa réforme constitutionnelle n'est pas assurée, comment imposer une discipline de vote aux parlementaires alors qu'on peut devenir ministre en votant contre et en réitérant son opposition ? Autre couac.,Cosse et Placé ont fait savoir qu'il cumulerait leur ministère avec leur poste de conseiller régional.

W.B. Cette incohérence, elle existait déjà puisqu'on a entendu Emmanuel Macron prendre ses distances sur la déchéance de la nationalité.

CN : Le jeune effronté a été absoud par le président. Il a son tempérament, il n'est pas dans la politique, ça n'est pas un personnage classique. Mais je lui lai plusieurs fois rappelé la règle de la solidarité. Emmanuel Macron ... Il a été rétrogradé de la 12ème à la 14 ème place dans l'ordre protocolaire, derrière Emmanuelle Cosse. Seulement s'il s'agissait de sa personne... C'est le ministère de l'économie qui a rétrogradé.Allez donc parler d'état d'urgence économique, c'est un non sens.

W.B. Jean Marc Ayrault remplace Laurent Fabius au Quai d'Orsay... C'est la première fois qu'un premier ministre accède à ce poste durant le même quinquennat... Une première...

CN : Et un calcul politique : Manuel Valls avait comploté pour prendre la place de Jean-Marc Ayrault à Matignon. C'est peu dire que ce ne sont pas des amis. L'un incarne une ligne sociale libérale, l'autre sociale démocrate. Justement François Hollande les rassemble.
Petit signe à l'aile gauche du parti : il n'y a qu'une ligne depuis 2012 explique t-il. La révolution est un tout. Le quinquennat Hollande
itou !

W.B. Les grands ministères Défense, Intérieur, Finances, Agriculture ne changent pas de titulaires. Mais ce gouvernement compte 38 membres au lieu de 32 : 20 ministres et 18 secrétaires d'état.

CN : Encore les calculs politiques. Déjà aujourd'hui, à la sortie du conseil des ministres, vous ne savez toujours pas qui est qui et qui fait quoi. Et voilà des nouveaux venus dont on ignorait les noms. Le quinquennat se terminera sans qu'on ait eu le temps de faire connaissance.

W.B.

...