Jenny de Fabrice Colin : un bon vieux page turner

  • A
  • A
Le livre du jour est une chronique de l'émission Europe nuit
Partagez sur :

Chaque soir, Nicolas Carreau nous emmène à la découverte des plus belles nouveautés littéraires.

Jenny de Fabrice Colin chez Sonatine

Aujourd’hui, c’est une balade d’un tout autre genre que Sylvain Tesson que nous vous proposons.

On sillonne les routes aussi dans ce livre, mais c’est le seul point commun. Déjà, on est aux États-Unis et surtout, c’est un thriller. Jenny chez Sonatine, signé Fabrice Colin. L’histoire du journaliste Bradley Hayden, un trentenaire qui vit à San Francisco. Il est marié à April, une jeune femme assez mystérieuse, plutôt mal aimable. Alors que lui, Bradley, est plutôt un chic type. Ce n’est pas  le mariage du siècle. Il y a un peu d’eau dans le gaz, mais enfin, il tente de maintenir cette union à flot. Pour rallumer la flamme justement, il décide de partir avec April à Las Vegas. Bradley aurait préféré une ville plus tranquille, mais elle a envie de Vegas. Alors, va pour Vegas. Ils prennent une chambre d’hôtel et passent la soirée au milieu des machines à sous, mais April est désagréable, de mauvaise humeur. Ils s’engueulent. Franchement, on se dit que c’est leur dernière soirée de couple et on ne croyait pas si bien dire.

Ils divorcent ?

Pas vraiment. Au milieu de la soirée, April se plaint d’un mal de tête, elle monte dans la chambre se chercher une aspirine. Et quand Bradley remonte, inquiet de ne pas la voir revenir, il n’y a plus personne. Ni elle ni son sac, elle a disparu. Il se dit qu’elle a pris une chambre d’hôtel de son côté pour passer la nuit seule. Le lendemain, pas de nouvelles. Il prévient la police, mais bon, on le regarde avec condescendance. Pas de crime, pas d’enquête…

Mais qui est la Jenny du  titre ?

Je ne suis pas sûr que vous ayez envie de la connaitre. Elle arrive un an plus tard, Jenny. C’est une femme un peu forte qu’il croise un peu par hasard via un site de rencontre et qui, ô surprise, lui montre une vidéo de sa femme, April, en vie. Mais s’il veut la retrouver vivante, il va devoir faire tout ce que Jenny lui demandera ! La suite, c’est dans ce livre. Mais je vous préviens, si vous lisez la 1e page, vous ne le lâcherez plus.

Un bon vieux "page turner" pour les soirées de novembre au coin du feu.