Restauration : les chaînes en grande difficulté

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Axel de Tarlé, Anne Le Gall, Alex Taylor et Antonin André font le point sur l'actualité du jour.

Alex Taylor, expert international

Vous nous exhumez Ötzi, l’homme des glaces ?
 
On vient de déchiffrer la séquence ADN des bactéries dans le ventre de l’homme des glaces, vieux de 5.300 ans, trouvé en 1991 par des randonneurs allemands en Italie. On l’avait décongelé momentanément en 2010 à l’institut des momies et de l’homme des glaces à Bolzano. Au bout de cinq ans de travail, à l’aide de nouvelles techniques pour extraire de l’ADN, un groupe viennois à identifié qu’Ötzi portait le H pylori - ce qui n’est pas une mince affaire car Ötzi depuis le temps est dépourvu de muqueuses.
 
Il avait mal au ventre, et alors ?
 
Pas n’importe laquelle bactérie. L’Helicobacter pylori se transmet avec le contact intime donc c’est la meilleure source possible d’infos sur les mouvements migratoires. Aujourd'hui 50% d’entre nous sommes porteurs de ce germe, et en Europe nous avons une souche hybride entre des lignées africaines et asiatiques. Mais, à la surprise générale, Ötzi a le H pylori uniquement asiatique, laissant penser à une grande vague migratoire en Europe depuis le Sud beaucoup plus récente que ce que l’on pensait car le croisement des souches a dû se produire forcément dans les 5.000 dernières années, depuis Ötzi. C’est très excitant, cela sort dans la Revue américaine Science ce matin.


Axel de Tarlé, expert économie

Les chaines de restaurant sont en grandes difficultés financières à l'image d'Hippothamus, Bistro Romain, ou encore Chez Clément. Toutes ces enseignes accumulent les pertes et doivent donc renégocier leurs dettes.

On a appris hier que la chaine Chez Clément, avait déposé le bilan et se retrouve en redressement judiciaire, selon une information du Monde qui a été confirmée.  Le Groupe Flo, lui, affiche des pertes historiques, (Hippopotamus, Bistro Romain, TablaPizza, Maitre Kanter, Taverne de maitre Kanter.. .en tout , plus de 300 restaurants.)

Les chaines subissent plusieurs vents contraires. Premièrement la crise et le chômage. On va moins au restaurant pour économiser et on préfère prendre un café au bureau ou à la maison. A midi, on va prendre un sandwich d'autant que la grande distribution propose désormais des paniers comprenant une salade ou un sandwich à emporter. Deuxièmement, depuis les attentats du 13 novembre à Paris, la fréquentation des restaurants à chuté de moitié.

Et puis, ces chaines ont parfois un peu vieilli ! Les clients sont souvent mécontents d'un accueil pas toujours fantastique. Les chaines ont des difficultés à trouver du personnel compétent. L'assiette joue également un rôle dans les difficultés financières de ces chaînes. On a l'impression d'une offre standardisés, avec des plats tout prêts, réchauffés au micro-onde. Or, aujourd'hui, la tendance est au fait maison, au sur-mesure, au bio... Ce qui colle mal avec l'esprit de chaine.

D'ailleurs, le petits bistro de quartier s'en sort mieux, c'est l'une des conséquences positives de l'interdiction de la cigarette en 2008. Les Bistros ont perdu toute le clientèle de piliers de bars, fumeurs. Pour attirer de nouveaux clients, les patrons de bar/restaurants se sont mis à faire de la vrai cuisine et ont donc, concurrencé les chaines de restaurant.


Antonin André, expert politique

Christiane Taubira ministre de la justice persiste : "la déchéance de nationalité n’est pas souhaitable pour les bi nationaux nés français, elle aura une efficacité dérisoire", elle l’a répété à nos confrère d’iTélé hier soir. La ministre de la justice persiste et signe alors même que le président de la république a rendu son arbitrage en faveur de la déchéance de la nationalité, que le débat était tranché.

Que se passe-t il ?

"Un ministre ça ferme sa gueule, si ça veut l’ouvrir ça démissionne". Cette phrase, c'est celle de Jean-Pierre Chevènement le 22 mars 1983,qui démissionne du ministère de la Recherche pour protester contre le tournant libéral de François Mitterrand. Christiane Taubira devrait s’en inspirer. C’est l’honneur d’un ministre de faire passer ses convictions avant son maroquin.
Christiane Taubira fait de la provoc ! C’est la deuxième fois qu’elle prend position sur la déchéance de nationalité contre l’arbitrage du président de la République, alors même que le gouvernement tente d’apaiser le débat, y compris à gauche. Le comble c’est qu’en tant que ministre de la Justice, c’est elle qui devra défendre la réforme constitutionnelle au parlement. Une réforme à laquelle elle n’adhère pas publiquement. Christiane Taubira défit purement et simplement l’autorité du chf de l’État.
 
François Hollande n’a pas d’autre choix que d’exfiltrer Christiane Taubira, qui est une figure de la gauche, un symbole pour une partie de sa majorité.
 
Taubira figure de la gauche oui, cette gauche soucieuse d’égalité et de justice sociale. Mais vous croyez que son maintien au gouvernement ramènera un bénéfice à François Hollande, que parce qu’elle est là les amis de Cécile Duflot ou des Frondeurs vont faire campagne pour lui à la présidentielle ? Évidemment non.
A l’inverse la garder pour François Hollande, elle qui condamne régulièrement ses choix finit par plomber son action, sa détermination. Sa force de conviction à lui en est abimé. La garder serait presque suicidaire. En 2002 quand Taubira s’était présentée contre Lionel Jospin battu au premier tour. Certains socialistes pensent encore qu’elle a fait perdre Jospin. Risque-t-elle de faire perdre cette fois François Hollande ?
François Hollande qui en 2002 était premier secrétaire du PS spectateur, aujourd’hui il est acteur, il a le pouvoir d’écarter Christiane Taubira. Le fera-t-il ?
Ce que je peux vous dire c’est qu Hier soir à L’Elysée, à chaud, je percevais de l’embarras autour du président, de la lassitude "encore un couac" mais pas de colère froide annonciatrice d’une sanction.


Anne Le Gall, experte innovation

L’innovation nous vient de l’industrie textile avec le Blue jeans qu’on ne lave plus.

La Start up américaine ODO a annoncé le lancement du premier jeans autonettoyant du monde. Café, ketchup ou vin coulent sur ce pantalon comme sur une toile cirée ou comme à la surface d'une feuille d'arbre. De minuscule picots à la surface du tissus permettent le rendent antitache en empêchant la saleté d'adhérer au tissu.

Mais pour l'odeur ?

Le secret c’est que chaque jeans contient entre 10 et 15 grammes de particules d'argent incrustées dans les fibres et qui résistent au lavage. Elles ont un effet antibactérien et donc anti odeur. On les utilise aussi dans la combinaison des astronautes car elles perturbent la division cellulaire des bactéries.
Il va falloir attendre encore six mois pour le tester car ce jean n’est qu’en précommande sur kick starter pour l’instant.

Mais ça sert à quoi de ne pas laver son jeans ?

Aux dires des inventeurs, à protéger l’environnement et les ressources en eau. Un lavage par semaine correspond à "cinq ans d'eau potable pour un homme" selon les inventeurs de ce jean autonettoyant.

C'est plutôt leur fabrication qui pose problème pour l'environnement , non ?

Il faut 11.000 litres d'eau pour fabriquer un seul jean selon WWF quand on inclut la culture du coton mais justement, l'industrie textile innove depuis quelques années pour réduire ce gaspillage.
Par exemple, en utilisant l'ozone ou le laser pour délaver la toile, on utilise du coup 200 fois moins d'eau.
Il y a aussi des nouvelles techniques de coloration qui permettent de n'utiliser que deux bains de teinture et non plus 15.
 
L'environnement c'est l'un des grands champs de recherche pour les ingénieurs dans le textile aujourd'hui