Trump a fait beaucoup plus qu'on ne croit depuis trois mois

  • A
  • A
L'édito économique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Depuis qu’il est président, Donald Trump a pris une foule de décisions qui ont un impact sur l'économie, sans que cela se voit.

L'édito éco de Nicolas Barré, directeur de la rédaction des Echos. Bonjour Nicolas. Donald Trump parle beaucoup, ça lui joue d’ailleurs des tours en ce moment. Il a aussi beaucoup promis. Mais agit-il vraiment sur l’économie ?

La réponse est oui, mais ça ne se voit pas. Depuis qu’il est président, Trump a pris une foule de décisions qui vont toutes dans le même sens : une déréglementation massive, systématique, au profit des lobbies. Il a promis le plus grand coup de balais de l’histoire pour supprimer toutes les réglementations qui pénalisent l’emploi. Et il tient ses promesses.

C’est-à-dire ?

Vous vous souvenez sûrement, par exemple, de cette croisade de Michelle Obama pour assainir les menus dans les cantines scolaires et réduire le sel, les graisses, le sucre: balayé par Trump ! C’est le grand retour des sodas et des pizzas. Autres exemples : Trump a levé une série d’interdictions de rejet de résidus dans les rivières par les sociétés minières. Des insecticides jugés dangereux par la précédente administration sont de nouveau autorisés. La vente de données personnelles par les opérateurs de télécoms est désormais permise alors qu’elle était interdite. Les normes de réduction des émissions de CO2 sont en train d’être assouplies etc. etc. Les lobbys ont littéralement investi la Maison Blanche avec une « liste de course » que Donald Trump applique consciencieusement.
Cerise sur le gâteau : pour que ça se voit moins, il a supprimé le registre des visites de la Maison Blanche et qui permettait justement de recenser les allers et venues des lobbyistes. Ca devenait gênant.

Et pourtant, Trump n’a pas encore tous les leviers de l’administration

Loin de là en effet ! Sur les 550 hauts postes clés de l’administration fédérale qui doivent être entérinés par le Sénat, seuls 46 l’ont été. C’est du jamais vu. L’administration fédérale ne fait qu’expédier les affaires courantes. Mais vous le voyez, cela n’empêche pas Trump de détricoter une série de réglementations sur l’environnement, l’énergie, les normes sanitaires. Cette promesse, il est en train de la tenir.