VIDEO - Tsipras, pastilles : l'actu en 30 secondes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
    l'actu en 30 secondes est une chronique de l'émission Europe 1 Matin
    Partagez sur :

    ANTISÈCHE - Quelles sont les infos à ne pas rater aujourd'hui ? Chaque jour la rédaction d'Europe 1.fr vous propose sa sélection.

    Grèce

    La Grèce vient de présenter à ses créanciers un plan de réformes "complet" et "réaliste", dit Tsipras

    Suivez cette actualité sur Europe1.fr


    Migrants

    Les forces de l'ordre ont commencé à évacuer mardi matin deux camps de migrants à Calais, dont un se trouve à proximité du tunnel sous la Manche. Parallèlement à l'évacuation du campement de migrants porte de La Chapelle à Paris, les forces de l'ordre ont commencé à évacuer mardi matin deux camps de migrants à Calais. Les policiers triaient les migrants selon leur statut. En tout, la préfecture estime à environ 140 le nombre de migrants évacués de ces deux camps. Une quarantaine dans le premier, dit du "chemin du Vivier", une centaine dans le dernier, nommé Vandamme.

    L'essentiel sur Europe1.fr


    Pollution

    Trois ans après la suppression définitive des "pastilles vertes", Ségolène Royal a décidé de proposer un nouveau dispositif anti-pollution, en créant sept pastilles de plusieurs couleurs. Cela va du bleu, réservé aux voitures électriques non polluantes, au gris, pour les voitures les plus polluantes (les diesels et essences datant d'avant 1996). Le système "permettra d'évaluer en un coup d'œil les véhicules en fonction de leurs émissions polluantes", explique la ministre de l'Ecologie, dans une interview au Parisien.

    Les explications d'Europe 1


    Jean Roujon

    Il était l'ancien maire de Marvejols, une commune de 5.000 habitants endettée à hauteur de 13 millions d'euros. Jean Roujon s'est donné la mort dans la soirée de lundi, selon les informations de La Lozère nouvelle. Il y a deux semaines, le maire actuel, Jean-François Deloustal, avait alerté ses administrés sur la situation financière catastrophique de la commune. "Nous sommes à un cheveu de la cessation de paiement", avait-il assuré sur Europe 1, en attribuant ces graves difficultés aux pratiques de la précédente équipe municipale.

    Les détails sur Europe1.fr