L'ouragan Matthew souffle sur la campagne américaine

  • A
  • A
En route pour la Maison-Blanche est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

L'ouragan Matthew éclipse temporairement la campagne. Les candidats se demandent comment exister sans avoir l'air de l'instrumentaliser.

Ce soir la campagne est balayée par l’ouragan Matthew qui est en train de passer sur les côtes de Floride. Pour les candidats, c’est un moment délicat à gérer.

Ils disparaissent des radars, remplacés à la télé par les cartes météo interactives, et les envoyés spéciaux de CNN ou Fox News sous la pluie. Alors les équipes de campagne se demandent comment exister, sans avoir l’air d’instrumentaliser la souffrance des habitants. Trump comme Clinton envoient leur messages de soutiens aux zones concernées qui sont d’ailleurs extrêmement importantes pour l’élection puisque la Floride est le plus gros État indécis. Hillary Clinton a d’ailleurs demandé un délai supplémentaire pour l’inscription sur les listes électorales, à cause de l’ouragan, ça a été refusé. Chez les démocrates on a frisé la tempête politique, on a cru avoir eu la bonne idée : l’équipe Clinton a acheté des écrans de pub sur la Chaine Météo en Floride qui fait des pics d’audience dans ces moments-là. Le camp démocrate a senti le vent du boulet, et a tout annulé. Mais ça n’a pas échappé à Eric Trump, l’un des fils du milliardaire, interviewé à la radio. "C’est typique des politiciens, il y a quelque chose de diabolique et écœurant à faire ça, si vous me demandez mon avis. Enfin c’est leur stratégie, on va voir si c’est payant, mais je pense que c’est nous qui allons gagner la Floride "

Bon, les candidats vont à nouveau faire la Une dimanche, Xavier, puisqu’ils vont s’affronter dans leur 2e débat télévisé.

Oui et ce débat promet d’être tendu puisque Trump va vouloir sa revanche, après sa défaite lors du 1er round. A la télé, entre les directs sous la pluie et les analyses météo, on a quand même droit à l’annonce du choc à venir. Sur CNN on dirait la bande-annonce d’un film d’action. Mais il y a de l’enjeu, à 32 jours du vote, Hillary Clinton a clairement repris la main, avec en moyenne 4 points d’avance dans les sondages. Surtout elle est devant dans la plupart des États-clés, ceux qui permettent de gagner l’élection, comme la Floride, le Nevada, la Caroline du Nord ou la Pennsylvanie, qui  pourrait être le faiseur de roi cette année. Trump a la pression : il doit profiter du débat pour reprendre de l’élan. Sur le terrain il est distancé aussi la campagne Clinton a cinq fois plus de salariés que celle de Trump. 4200 contre 800, n rouleau compresseur qui pourrait bien faire la différence.

On termine avec la "Trumperie" du jour.

Donald Trump a besoin de toutes les voix possibles pour garder espoir. Pour ça le milliardaire repousse les limites d’une campagne électorale classique. Il a lancé un appel un peu dérangeant à tous ceux qui seraient en train de mourir. "Je m’en fiche que vous soyez malade, je m’en fiche si vous revenez de chez le médecin, et qu’il vous a donné le pire diagnostic possible du style "c’est fini, vous ne serez plus la dans deux semaines". Cela ne fait rien, tenez bon jusqu’au 8 novembre, levez-vous et allez voter. Après, tout ce que nous dirons c’est "on vous aime, on se souviendra toujours de vous !"

La prochaine étape, c’est de réveiller les morts. Halloween c’est à la fin du mois on sait jamais !