La prononciation de l'État du Nevada, une bourde de plus pour Trump

  • A
  • A
En route pour la Maison-Blanche est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

Donald Trump n'aurait jamais du essayer de donner une leçon de prononciation à ses militants. Il a été tourné en ridicule par un journaliste revanchard.

Maintenant que le débat des vice-présidents est passé, on attend avec impatience le 2e round entre Trump et Clinton, dimanche 9 octobre, au soir.

Chez les Clinton, on est en mode "on change pas une formule qui gagne", même préparation que pour le 1er débat. Hillary Clinton va disparaître de la campagne et s’enfermer pour répéter et réviser, même si Donald Trump va encore en faire son argument de campagne ("elle se repose, la pauvre"), le débat est plus important estime-t-on chez les Démocrates. L’ancienne Secrétaire d’État envoie comme la dernière fois ses "super-remplaçants" sur le terrain. Son ancien adversaire Bernie Sanders, le héros des jeunes, sa fille Chelsea et Barack Obama, même s’il a du annuler son meeting en Floride à cause de l’ouragan qui approche. Hillary a aussi Bill qui multiplie les meetings, sauf que l’ancien président a fait une grosse gaffe. Il a parlé de la réforme de la santé d’Obama comme de la "chose la plus folle au monde." Oups, sa femme voudrait l’étendre si elle est élue. Évidemment Donald Trump a sauté sur l’occasion : "merci Bill de dire la vérité" et encore une fois le milliardaire s’est transformé en comédien, mimant sur scène la conversation chez les Clinton.

"Imaginez quand il est rentré dans leur belle maison à coté de New York il qu’il a dit, ‘Salut Hillary, ça a été ta journée ?’, je parie qu’il en a bavé hier soir. Mais honnêtement il y a eu beaucoup de soirs où il en a bavé avec Hillary !"Donald Trump a dit ça lors d’un meeting dans le Nevada, c’est un État-clé et là c’est lui qui a fait une bourde sur la manière dont on dit "Nevada", où il y a un accent spécial. Ce qui a permis à un journaliste de CBS de lui faire la leçon dans un reportage télé.

Journaliste : Trump a essayé d’apprendre à ses fans comment prononcer.

Trump : Nevaaaaaadaaa… personne ne le dit d’une autre façon… il faut dire Nevaaada.

Journaliste : En fait ça se prononce "NUVADA", et les habitants de cet État dont j’ai fait partie, défendent activement cette prononciation.

Petite vengeance pour ce journaliste qui est l’une des 273 personnes que Trump a insultées sur Twitter pendant sa campagne. Le New York Times en a fait un catalogue complet sur son site internet, c’est impressionnant vous pouvez aller voir.

L’actualité en ce moment aux États-Unis, c’est cet ouragan Matthew qui approche, et qui pourrait s’inviter dans la campagne…

Oui il va toucher la Floride, l’un des États indécis les plus importants. Évidemment les habitants vont juger la manière dont les autorités réagissent et ça, Barack Obama le sait, puisqu’il est intervenu lui-même à la télé pour appeler à la prudence. Le gouverneur de Floride, un Républicain pur et dur commence déjà à placer quelques critiques. Il vient de dire en conférence de presse qu’il attendait que le président approuve ses demandes d’aides fédérales. En fait tout le monde a en tête la tempête Sandy il y a 4 ans, qui a frappé New York et le New Jersey, en pleine campagne de réélection d’Obama, à peu près à la même époque de l’année. Le gouverneur du New Jersey, un Républicain, avait fait hurler son camp. Il avait pris dans ses bras Obama venu constater les dégâts. Un "hug" qui avait permis au président d’apparaître au-dessus de la mêlée à quelques semaines de l’élection.

Et on termine avec le son du jour, Xavier…

Le brouhaha d’une classe de primaire qui reçoit la visite de Donald Trump. On entend un petit garçon répéter frénétiquement "j'ai peur" et il y a une petite fille qui se tourne vers un de ses camarades et qui lui dit "Tu vois ? Je t’avais dit qu’il avait pas les cheveux orange !"