Le décollage de la campagne : les deux candidats s'envolent en avion

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
En route pour la Maison-Blanche est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

Pour signifier une stature "présidentiable", les deux candidats ont eu l'idée de se mettre en scène en avion... en même temps !

Les deux candidats ne vont plus s'arrêter jusqu'au 8 novembre. Quoi de mieux alors qu'une séquence de décollage en avion pour bien montrer le top-départ du sprint final ? Les deux équipes ont dû se concerter ou lire les mêmes manuels de communication car on a eu droit à la même image de chaque côté. Hilary Clinton a inauguré son nouvel avion de campagne : un Boeing 747 avec un grand "H" sur le fuselage. Un nouvel appareil pour pouvoir emmener des journalistes. On ne l'a pas beaucoup vu ces dernières semaines, Donald Trump l'a même accusé de se cacher.


>> Dans l'avion, Hilary Clinton joue les hôtesses de l'air



Décontraction dans l'avion tout noir signé "Trump". "Je participerai au débat, sauf s'il y a une catastrophe naturelle" a plaisanté le milliardaire. Désarmement des toboggans, décollage... et atterrissage au même endroit pour les deux candidats à Cleveland (Ohio). On a donc vu les deux avions garés côte-à-côte. Un régal pour les photographes et un symbole des jours à venir.


>> Donald Trump avant le décollage, plaisante sur l'organisation des trois débats

http://abcnews.go.com/Politics/donald-trump-hell-attend-debates/story?id=41872064

Trump et Clinton vont sillonner le pays et se croiser dans la dizaine d’États décisifs. On rentre dans la période où ils développent leur don d'ubiquité : le matin en Floride, le midi en Pennsylvanie et le soir en Colorado.

Est-ce qu'Hillary est toujours en tête ?

Oui elle perd de son avance au niveau national, mais je vous rappelle qu'ici l'élection ne se joue pas comme en France. Elle a lieu État par État. Chaque État rapporte au candidat des "grands électeurs". Plus l'État est peuplé plus il rapporte de grands électeurs. Il faut avoir la majorité de ces grands électeurs pour gagner, c'est à dire 270. Hilary Clinton en aurait déjà 244 quasiment acquis selon un sondage du Washington Post. Pire, pour Donald Trump serait en difficulté selon ce sondage dans des États d'ordinaire acquis aux Républicains, comme le Texas.

La question du jour ?

Hilary Clinton tousse souvent, ce qui nourrit les rumeurs sur son état de santé. Certains de ses adversaires adeptes de la théorie du complot pensent qu'elle cache une maladie rare. Hier Hilary Clinton a fini par s’auto-diagnostiquer : elle est allergique à Donald Trump. Il ne faudrait donc pas qu'ils se croisent trop souvent dans les aéroports.

>> Hilary Clinton atteinte d'une nouvelle "maladie" anti-Trump

http://nypost.com/2016/09/05/hillary-blames-coughing-fit-on-trump-allergy-at-rally/