Notre petit doigt nous dit qu'Hillary Clinton pourrait avoir un 11e orteil

  • A
  • A
A la Une de la presse américaine est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

La presse américaine se demande, à travers le New York Times, si Hillary Clinton n'aurait pas un onzième orteil qu'elle cacherait à la vue de tous.

Une histoire de campagne de presse aux Etats-unis avec Xavier Yvon. Aujourd'hui, ce scandale enfin révélé sur la santé d'Hillary Clinton, grâce au New York Times.

Le vénérable quotidien pose des questions bien embarrassantes : pourquoi à votre avis Hillary Clinton est rarement photographiée avec des sandales ou des claquettes ? Pourquoi apparaît-elle si rarement pieds nus en public ? Pourquoi dans les débats cache-t-elle ses jambes derrière son pupitre ? "La vérité éclate enfin", écrit Frank Bruni, l'une des plumes du New York Times : Hillary Clinton a un 11e orteil.

"Oui d'accord, je n'ai pas son carnet de santé", concède le journaliste, mais quand même, elle marche bizarrement, écrit-il, des médecins spécialistes lui ont assuré que ça n'était pas impossible. Internet en parle et bien sur tout ça est caché par les médias de masse qui préfèrent torturer Donald Trump sur ses feuilles d'impôt.

Alors ça paraît farfelu, et ça l'est puisque vous avez bien compris qu'il s'agit d'un édito satirique. Ce qui est moins farfelu, c'est que le journaliste utilise la meme argumentation absurde que certains opposants d'Hillary Clinton, des adeptes de la théorie du complot qui assurent que l'ancienne First Lady est malade. Sa santé défaillante l’empêcherait d'être président. et les preuves, vous les trouvez sur internet avec des vidéos délirantes, dont une, qui compile toutes les fois où Hillary Clinton tousse ! Pour voir cette vidéo, cliquez ici

Et le pire c'est que des figures du camp Trump relayent ces rumeurs, le plus acharné étant l'ancien maire de New York, Rudi Giuliani.

Alors imaginez un orteil de plus, s'exclame le journaliste du Times : "est-ce qu'un pays dans un état aussi lamentable que le notre peut se permettre d'avoir un commandant en chef dont la pédicure prend plus de temps que l'Américain moyen ?"

Conclusion : cet orteil pourrait bien être son talon d'Achille.