Tourisme : ces régions qui ont souffert de la météo

  • A
  • A
Tourisme : ces régions qui ont souffert de la météo
@ REUTERS
Partagez sur :

FRÉQUENTATION - Contre toute attente, la Bretagne et la Normandie ont fait le plein de clients, tandis que le Sud-Ouest a souffert.

Les vacances d'été touchent presque à leur fin et elles ont très souvent été contrariées par la météo capricieuse. Résultat, les professionnels du tourisme ont dressé un bilan médiocre du mois de juillet et attendaient beaucoup du mois d'août. Sauf que, même si la saison n'est pas terminée, les premiers chiffres de fréquentation pour les Aoûtiens sont tout aussi surprenants que le climat estival.

>> LIRE AUSSI - Météo maussade : l'été 2014 en chiffres

Bretagne et Normandie font carton plein. Contre tout attente les régions qui tirent le mieux leur épingle du jeux sont la Bretagne et la Normandie. Portée par le 70ème anniversaire du Débarquement, la Normandie a fait un excellent mois de juin. Et cet effet "commémoration" s'est poursuivi en juillet puis en août avec une clientèle étrangère plus présente que l'été dernier. Beaucoup d’Américains notamment sont venus cet été visiter nos côtes normandes.

La Bretagne a également le sourire car c'est l'une des régions où il a fait le plus beau cet été. Résultat, les professionnels du tourisme ont mieux résisté que dans d'autres régions, les camping bretons étant même les seuls en France à avoir mieux travaillé que l'été dernier.

La Corse tente de rattraper son retard. Du côté du Sud-Est, le pourtour méditerranéen résiste plutôt bien à la crise. La Corse, elle, relève la tête depuis le début du mois d'août après un début de saison poussif : la faute à la météo, mais aussi à la grève de la SNCM qui a limité le trafic et découragé certains vacanciers.

Le Sud Ouest est le plus à la peine. Enfin, la région qui souffre le plus selon les professionnels est le Sud Ouest, que ce soit sur le littoral ou à l'intérieur des terres. Évidemment, les hôtels et les restaurants les mieux notés sur internet affichent quand même complet mais pour les autres, la saison est décevante. La faute au mauvais temps bien sûr, mais pas seulement : les images des paysages dévastés cet hiver par les intempéries et les grandes marées n'ont pas forcément été la meilleure vitrine touristique de l'Aquitaine.

>> LIRE AUSSI - La France (encore) championne du monde de tourisme