Thierry Lepaon : "j'ai vécu des heures sombres"

  • A
  • A
Thierry Lepaon : "j'ai vécu des heures sombres"
@ Olivier Samain/Europe 1
Partagez sur :

L'ex-secrétaire général de la CGT, qui publie un livre sur sa démission forcée, s'est confié à Europe 1.

INTERVIEW

Thierry Lepaon règle ses comptes. L'ex-secrétaire général de la CGT publie jeudi un livre dans lequel il donne sa version de la crise qui l'a poussé à la démission en janvier dernier, après la révélation de la coûteuse rénovation de son appartement de fonction. Dans cet ouvrage intitulé La vie continue (Cherche-Midi), il raconte les "heures sombres" qu'il a vécues et dénonce la cabale qu'auraient lancée contre lui neuf cadres de la CGT qu'il qualifie de "traîtres", sans donner leurs noms. Il les accuse notamment d'avoir dérobé des documents internes pour les livrer à la presse.

Il a gardé son appartement de fonction. Thierry Lepaon a reçu Europe 1 mardi après-midi dans son appartement de Vincennes, le fameux trois-pièces à l'origine de l'affaire. Il habite toujours dans ce logement et assume. "C'est la tradition à la CGT. Quand un dirigeant remet ses fonctions et n'a pas trouvé de nouvelles responsabilités ou un nouveau job, on fait en sorte qu'il puisse vivre entre deux périodes de travail", explique-t-il au micro d'Europe 1. Par ailleurs, "pour licencier quelqu'un, il faut qu'il fasse une faute, c'est valable aussi à la CGT. Je n'ai pas commis de faute", fait-il valoir. "Quand j'aurai de nouvelles activités, je quitterai bien sûr ce logement et mon contrat de travail", promet-il.

Un livre qui dérange la CGT. Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a estimé fin août que les propos tenus par son prédécesseur dans son livre n'étaient "pas opportuns". "Je n'ai pas de difficulté avec le secrétaire général de la CGT. On se connaît bien et on s'apprécie", assure de son côté Thierry Lepaon. "Je comprends que son souci, aujourd'hui, ne soit pas le livre de Thierry Lepaon, c'est de faire en sorte que la CGT fasse une rentrée sociale dynamique".

Thierry Lepaon ne risque-t-il pas de fragiliser à nouveau la centrale par ses révélations ? "Mon livre est sévère parce que la situation que j'ai vécue est sévère", balaie-t-il. "Cette part de vérité, je veux que les syndiqués puissent s'en imprégner et que les salariés puissent également le savoir".

"J'ai vécu des heures sombres". Thierry Lepaon revient aussi sur la manière dont il a vécu la crise. "J'ai vécu des heures sombres", explique-t-il à Europe 1, évoquant "beaucoup de fatigue". "Après ces évènements, j'ai eu besoin de me reposer pendant plus de deux mois pour récupérer une santé profitable". Il a même pensé au suicide, "parce que même ceux qui vous aiment bien arrivent à douter de vous".


>> Ecoutez l'interview intégrale de Thierry Lepaon :