Restructuration : la direction d'Air France passe en force

  • A
  • A
Restructuration : la direction d'Air France passe en force
@ AFP
Partagez sur :

Le conseil d'administration du groupe a décidé, mardi soir, d'appliquer son plan "Transform" aux pilotes. Au risque de braquer les syndicats.

Air France a tranché. Le plan d'économies "Transform 2015" sera bel et bien appliqué à ses pilotes, que ces derniers le veuillent ou non. Le conseil d'administration du groupe en a décidé ainsi unilatéralement mardi soir, avec le risque de raviver un conflit social persistant.

Baisses de rémunération dès juin. Signé depuis quatre ans, "Transform 2015" n'était jusqu'ici pas intégralement appliqué par les pilotes, alors que les hôtesses ou les personnels au sol avaient, eux, tenu leurs engagements. Ils devront désormais s'y soumettre et accepter, notamment, des baisses de rémunération à compter du 1er juin. La majoration des heures de nuit par exemple, devrait être revue à la baisse. Selon le DRH d'Air France, Gilles Gateau, ces efforts représentent "entre 20 et 30 millions d'euros par an d'amélioration de compétitivité pour l'entreprise".

Une "provocation" pour les pilotes. Pour Emmanuel Mistrali, porte-parole du SNPL, syndicat majoritaire chez les pilotes, il s'agit là d'une "provocation". "C'est un incendie que vient d'allumer Frédéric Gagey (PDG d'Air France, ndlr)", a-t-il déclaré mardi soir. "Il serait faux de croire que nous n'utiliserons pas tous les moyens, y compris la grève, pour empêcher que ça se fasse."

Ce débrayage pourrait aller jusqu'à l'Euro 2016 de football, dont le coup d'envoi est prévu le 10 juin prochain. Un recours devant les tribunaux est également à l'étude.