Pourquoi Renault revient en Formule 1

  • A
  • A
Pourquoi Renault revient en Formule 1
Carlos Ghosn, le patron de la marque au losange, a annoncé le retour de Renault en Formule 1 dès 2016@ AFP
Partagez sur :

Les voitures Renault reviendront sur les circuits de Formule 1 dès 2016. Ce choix stratégique aura aussi des répercussions dans nos voitures

Les voitures au losange vont faire leur retour sur les circuits de Formule 1. Depuis 2011, Renault se contentait simplement de construire des moteurs pour d'autres écuries. Avec un succès pour le moins limité, puisque Red Bull et Toro-Rosso ont fini respectivement quatrième et sixième du classement constructeur la saison dernière. La marque au losange a donc décidé de reprendre la main et de revenir complètement en F1, dès le début de la saison prochaine, en mars 2016, avec sa propre écurie. Attendu depuis des mois, ce retour passera par le rachat de l'écurie Lotus et répond à une stratégie bien précise.

Plus de notoriété. L'intérêt principal, c'est la notoriété. Même si la Formule 1 est en perte de vitesse en France (800.000 téléspectateurs en 2013, contre 2,75 millions en 2011), elle reste très regardée dans le monde, notamment en Allemagne, où 7 millions de téléspectateurs se regroupent à chaque Grand Prix. La F1 est aussi de plus en plus regardée dans les marchés émergents : les étapes en Chine ou au Brésil risquent d'être très importantes pour Renault.

Des répercussions dans nos voitures. C'est l'autre très gros avantage de la Formule 1 : tous les millions investis pour l'ergonomie de la voiture de course, pour la rendre moins lourde ou plus résistante, se retrouvent par petites touches dans nos voitures quelques années plus tard. Même chose pour les moteurs. La F1 apparaît finalement comme un véritable laboratoire. L'innovation de Renault la plus connue en la matière, c'est le turbo à la fin des années 70, que l'on retrouve aujourd'hui dans beaucoup de nos véhicules.