Pour le ministre de l'Agriculture, les prix du lait ne sont "pas à un niveau suffisant"

  • A
  • A
Pour le ministre de l'Agriculture, les prix du lait ne sont "pas à un niveau suffisant"
Le ministre de l'Agriculture, Jacques Mézard, a promis que les prix du lait seraient une priorité.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Jacques Mézard rencontrait mardi le président de la Fédération des producteurs de lait. Et a assuré que la question des prix serait "traitée en priorité". 

La revendication revient chaque année ou presque chez les producteurs. Le prix du lait ne permet pas aux éleveurs bovins de vivre décemment. Le ministre de l'Agriculture, Jacques Mézard, a lui-même reconnu mardi que les prix n'étaient "pas à un niveau suffisant". 

Une "priorité". "Le niveau des prix n'est pas à l'heure actuelle à un niveau suffisant", a dit le ministre, à l'issue d'une rencontre avec le président de la Fédération des producteurs de lait, Thierry Roquefeuil. "La question du prix payé, du juste prix, sera traitée en priorité" lors des prochains états généraux de l'alimentation, dans quelques semaines, a-t-il ajouté.

Une journée de manifestations. Cette rencontre était organisée alors que, toute la journée, des producteurs ont manifesté dans toute la France pour réclamer une revalorisation des prix du lait. Des actions de protestation ont eu lieu notamment dans la région ouest, du Finistère à la banlieue de Rennes. Plusieurs coopératives ont été bloquées. Les producteurs "vivent une crise dure depuis 30 mois et les prix du lait ne couvrent pas les coûts de production", a notamment expliqué Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, le principal syndicat agricole français. "Le prix du lait remonte partout en Europe, sauf chez nous", a noté Emmanuel Aebicher, président de la FDSEA de Haute-Saône.