Patrimoine : les Françaises moins riches que les hommes

  • A
  • A
Patrimoine : les Françaises moins riches que les hommes
@ REUTERS
Partagez sur :

Selon une étude de l'Insee, le patrimoine moyen des Françaises est inférieur de 15% par rapport aux hommes.

Les hommes sont plus riches que les femmes. En effet, le patrimoine moyen des Français est supérieur d'environ 15% à celui des Françaises, selon une étude de l'Insee publiée en décembre. En se basant sur les enquêtes Patrimoine françaises de 2004 et 2010, l'institut statistique a mis en évidence les raisons de ces écarts de richesse.  

Les écarts de revenu, le nerf de la guerre. La principale explication de ce fossé est à trouver dans les écarts de revenu entre les deux sexes. En effet, les Françaises gagnent en moyenne 19% de moins que les Françaises. Les femmes ont de moins bonnes trajectoires professionnelles, à cause notamment des difficultés d'accès aux emplois les mieux rémunères, le fameux "plafond de verre". De fait, ces écarts de revenu empêchent les femmes d'accumuler autant de richesse que les hommes, et elles ont alors tendance à épargner davantage.

Un écart important pour les actifs financiers… L'écart entre les deux sexes se vérifie aussi pour les actifs financiers. Ainsi, les Français détiennent 37% d'actions et d'obligations de plus que les Françaises. La raison ? Les femmes ont une aversion plus forte pour le risque, et accumulent davantage d'épargne, notamment pour se prémunir contre les risques de maladie ou de chômage. Mais cet impact semble limité : "les comportements moins risqués des femmes expliqueraient au plus 10% des écarts de patrimoine", poursuit l'étude.  

…  mais un patrimoine immobilier réparti plus équitablement. Néanmoins, les différences de revenu ne sont pas aussi importantes entre les biens immobiliers et les actifs financiers. Le patrimoine immobilier est ainsi réparti plus équitablement entre hommes et femmes, avec un écart de "seulement" 12 à 15% en faveur des Français. Et même 84% des conjoints qui possèdent leur logement le détiennent à part égale. L'écart pour la résidence principale n'est ainsi "que" de 4% entre les hommes et les femmes en 2010. Mais il reste encore beaucoup de chemin pour atteindre l'égalité patrimonial entre Français et Françaises.