UE : Paris "en bonne position" pour sortir de la procédure pour déficit excessif

  • A
  • A
UE : Paris "en bonne position" pour sortir de la procédure pour déficit excessif
"Je me réjouis que la France soit désormais en bonne position pour sortir de la procédure pour déficit excessif dans quelques semaines", explique Moscovici.@ Emmanuel DUNAND / AFP
Partagez sur :

Pour Pierre Moscovici, la France pourrait en sortir "dans quelques semaines". Il a également mis en garde contre le protectionnisme qui fait peser un risque sur "ces perspectives optimistes".

La France est "en bonne position" pour sortir de la procédure pour déficit excessif ouverte contre elle depuis 2009 car son déficit devrait rester inférieur à 3,0% de son PIB en 2018 et 2019, a estimé jeudi le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici.

"Aboutissement de 10 ans d'effort". Après 2,6% en 2017, le déficit français atteindra 2,3% en 2018, puis 2,8% en 2019, selon des prévisions jeudi de la Commission européenne. "Je me réjouis que la France soit désormais en bonne position pour sortir de la procédure pour déficit excessif dans quelques semaines", a commenté Pierre Moscovici. "C'est l'aboutissement de 10 ans d'efforts de redressement", a-t-il ajouté.

Sortie officielle le 23 mai. Ces trois exercices sous la fameuse "barre des 3,0%", après plusieurs années de dérapage, prouvent aux yeux de la Commission que la correction budgétaire de Paris est durable. C'est le 23 mai que l'exécutif européen devrait annoncer de manière officielle la sortie de cette procédure, ouverte contre elle en 2009, selon une source européenne. La France était l'un des deux derniers pays de la zone euro, avec l'Espagne, encore sous le coup de cette procédure.