Macron : la vie d'un entrepreneur, "souvent plus dure" que celle d'un salarié

  • A
  • A
Macron : la vie d'un entrepreneur, "souvent plus dure" que celle d'un salarié
Emmanuel Macron.@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Le ministre de l'Economie estime qu'un entrepreneur "peut tout perdre" et "a moins de garanties". 

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a affirmé mercredi que la vie d'un entrepreneur était "souvent plus dure" que celle d'un salarié, car "il peut tout perdre".

L'entrepreneur "peut tout perdre". "La vie d'un entrepreneur, elle est bien souvent plus dure que celle d'un salarié. Il ne faut jamais l'oublier", a affirmé Emmanuel Macron à l'antenne de BFM TV et de RMC. "Il peut tout perdre, lui, et il a moins de garanties", a-t-il insisté, après avoir rappelé que les entrepreneurs "prennent des risques" quand ils embauchent. "Je ne connais aucun entrepreneur qui embauche quelqu'un et à qui cela fait plaisir de renvoyer son salarié. C'est que ça va mal ou que ça se passe mal avec lui."

Pas de projet de départ. Le ministre a aussi affirmé qu'il n'envisageait pas de démissionner du gouvernement, démentant de récentes rumeurs circulant sur son départ.  "Je ne suis pas dans l'indécence qui consisterait à menacer de démissionner", a affirmé le ministre. "Je serai dans le gouvernement de Manuel Valls aussi longtemps que François Hollande le voudra. C'est lui qui le décide."

La déchéance de nationalité, "un symbole". Enfin, le ministre de l'Economie s'est exprimé sur la déchéance de nationalité qui divise la gauche, défendant "une idée forte, un symbole" tout en comprenant les "doutes" face à cette mesure prévue par la réforme constitutionnelle. La déchéance de nationalité d'un individu prêt à "trahir son pays" pour "tuer" "ne me choque pas", a-t-il estimé, avant de conclure : "Cela donne un sens à l'idée de communauté de nationale".