Loi Evin : "laisser des parts de l'économie respirer", selon Macron

  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre de l'Economie, invité mardi matin d'Europe 1, estime que l'assouplissement de la loi Evin ne contrevient pas aux objectifs de santé publique. 

Dans la nuit de lundi à mardi, les députés ont décidé en commission d'assouplir la loi Evin. La promotion du patrimoine viticole français sera désormais possible. Si la publicité sur les boissons alcoolisées reste interdite, les informations dites "œnologiques" vont être possibles. Une mesure dénoncée par le père de la loi Claude Evin mais pas forcément mal vue par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, invité d'Europe 1 mardi matin. 

Des emplois. Pour Emmanuel Macron, cela "ne contrevient pas aux objectifs de santé publique". "Il faut permettre à certaines régions et aux emplois qui vont avec de défendre leurs intérêts", estime le ministre qui rappelle qu'en Alsace, en Bourgogne, en Bordelais, "des femmes et des hommes travaillent dans ce secteur". 

Oenotourisme. La ministre de la Santé "Marisol Touraine défend sa logique ministérielle" mais pour Emmanuel Macron, il "faut laisser des parts de l"économie respirer et l'oenotourisme en fait partie".