Le taux du Livret A pourrait chuter à 0,25%

  • A
  • A
Le taux du Livret A pourrait chuter à 0,25%
@ AFP
Partagez sur :

ÉPARGNE- La Banque de France doit dévoiler jeudi le nouveau taux de rémunération dans un contexte d’inflation nulle.

Le taux de rémunération du Livret A est révisé deux fois par an, le 1er février et le 1er août. On connaîtra donc bientôt le nouveau taux qui s’appliquera au placement préféré des Français, une décision qui pourrait être prise dès jeudi. Et vu qu’il est censé suivre le taux d’inflation, quasi nul actuellement, il y a de fortes chances pour que le Livret A rapporte encore moins qu’aujourd’hui. A moins que la Banque de France et le gouvernement s’accordent sur un coup de pouce.

>> LIRE AUSSI - Le Livret A toujours boudé par les Français

Vers un taux à 0,25% ? Le rendement du Livret A, qui est calculé par la Banque de France, suit une formule bien précise : soit il dépend de la seule inflation hors tabac, qui s’est établie à 0,5% en 2014, soit il prend en compte l’inflation et les taux des prêts entre banques sur le marché interbancaires.

Dans les deux cas, le taux de rendement du Livret A devrait mathématiquement être fixé à 0,25% en février, contre 1% actuellement. Mais le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, peut décider de ne pas appliquer la formule officielle et préconiser un taux de rémunération supérieur mais il a alors besoin de l’accord du gouvernement.

L’hypothèse d’un coup de pouce. Il est probable que la Banque de France recommande d’appliquer un taux supérieur aux 0,25% prévus, et pour cause : jamais, depuis la création du Livret A en 1818, le taux de rémunération n’est passé sous la barre des 1%, comme le montre ce graphique.

La Banque de France pourrait donc préconiser un taux entre 0,5% et 1%, un coup de pouce que le gouvernement aura du mal à refuser. Une entorse au règlement qui avait déjà été décidée durant l’été 2014 : alors que la formule préconisait un taux à 0,5%, il était finalement passé de 1,25% à 1%.