Le cas de Michel Combes est "choquant" pour Emmanuel Macron

  • A
  • A
Le cas de Michel Combes est "choquant" pour Emmanuel Macron
@ ALAIN JOCARD/AFP
Partagez sur :

Le ministre de l'Economie s'est exprimé mercredi sur le cas de Michel Combes qui a quitté la tête d'Alcatel avec une gratification de 14 millions d'euros. 

Pour Emmanuel Macron, "il n'est pas compréhensible que Combes quitte Alcatel alors que son travail sur le rapprochement avec Nokia n'est pas terminé". Le ministre de l'Économie s'est exprimé sur le cas polémique du nouveau patron de Numericable-SFR en sortie de conseil des ministres, mercredi midi. 

Michel Combes a quitté Alcatel et recevra de son ancienne entreprise un total de 14 millions d'euros. "Choquant" et "pas acceptable" a aussi déclaré le ministre de l'Economie. "Il n'est pas normal qu'un grand dirigeant d'entreprise quitte le navire le premier", a ajouté Emmanuel Macron, évoquant "un cas véritablement de mauvais comportement d'entreprise" et un manque de "respect vis-à-vis des 55.000 salariés du groupe Alcatel-Lucent".

Le ministre a considéré qu'"il faut que les dirigeants d'entreprises comme les politiques prennent conscience que nous sommes collectivement responsables dans ce genre d'affaires", avant de mettre la pression sur le patronat, en estimant que "la crédibilité de la place de Paris et du code de conduite du Medef sont en jeu avec le cas de Combes". Le code de conduite du Medef n'est qu'indicatif pour les entreprises et ne possède aucun pouvoir de contrainte ou de sanctions. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a déclaré lundi qu'elle examinerait de possibles "irrégularités" dans les conditions de départ