Tintin "sous le joug" de ses ayant-droits

  • A
  • A
Tintin "sous le joug" de ses ayant-droits
@ SONY PICTURES RELEASING FRANCE
Partagez sur :

WEB - Des passionnés s'amusaient à commenter l’actualité à partir de cases issues des célèbres BD. Ils ont été censurés.

L'info. On savait les ayant-droits de la saga Tintin, qui représente un sacré enjeu financier, très tatillons. Cela s'est vérifié une nouvelle fois avec les mésaventures vécues par les deux animateurs d'un compte Tumblr et d'un compte Twitter qui lui était associé. Leur faute ? Avoir choisi de commenter l'actualité en reprenant des dessins de Hergé... qui ont tous été supprimés sur demande des éditions Moulinsart.

Le Petit XXIe, entre actualités et hommage. Deux passionnés de bande-dessinée, par ailleurs journalistes à Libération, ont décidé mi-février de lancer le projet Le Petit XXIe, avec une idée simple : "L'actualité vue par Tintin". Un projet qui se prolongeait sur Twitter autour d'un concept tout aussi simple : illustrer un fait marquant d'actualité contemporaine avec un dessin des aventures de Tintin.Le tout gratuitement évidemment.

Ainsi, lorsque plusieurs gardes du corps de Barack Obama sont repérés ivres morts à Amsterdam, Le Petit XXIe traite cette information avec une planche issue de Tintin et les Picaros :



Et voici ce que cela donne lorsque Tintin s'empare de l'affaire du Boeing de la Malaysia Airlines :



Même les sujets un peu plus arides, comme le chômage, y ont droit :



Rattrapés par la patrouille des ayant-droits. Cette aventure en ligne n'aura pas duré plus de quelques semaines, puisque les Editions Moulinsart, qui possèdent les droits d'exploitations de Tintin, n'ont pas tardé à se manifester. "Nous pensions pouvoir éviter le joug des éditions Moulinsart. Le Petit XXIe, tout à fait non lucratif, n’a pour but que de rendre hommage à Tintin et à la richesse de l’œuvre d’Hergé. Il ne dévoile jamais un album en entier, seulement une case à chaque fois, conformément au droit de citation qui s’applique à toute œuvre", se sont défendus les deux animateurs des comptes Tumblr et Twitter dans les colonnes de Libération.

Mais pour les ayants-droits, ce projet ne respecte par l'oeuvre d'Hergé et mêle son héritage à l'actualité politique française. Bref, il en va "du respect et de la protection de l’œuvre d’Hergé", si bien que ces derniers ont demandé à Tumblr de supprimer les images reproduisant des cases de la bande-dessinée. Et ont obtenu gain de cause.

27.03.Blog.Tintin.XXIe.TUMBLR.930.620

© TUMBLR


Un enjeu financier de taille. Les deux animateurs du blog estiment plutôt que "pour les éditions Moulinsart, il s’agit bien de contrôler tout usage de ses personnages, de ne faire aucune exception afin de protéger sa très rentable utilisation commerciale". Et pour cause : "Il s’est vendu au total plus de 230 millions d’albums à travers le monde. Il s’en écoule encore plus d’un million par an. Les droits liés aux films et aux produits dérivés entraînent également de substantielles rentrées d’argent".

Sauf qu'en interdisant tout usage - à usage non-commercial bien sûr - des dessins d'Hergé, ses héritiers prennent le risque de laisser vieillir Tintin. Et ces derniers de faire le parallèle avec les héros des comics américains : leurs ayant-droits laissent le public reproduire et détourner leurs personnage pour mieux les laisser vivre et s'adapter à leur époque. A contrario, "les éditions Moulinsart ont choisi de mettre le petit personnage sous cloche, dans un musée d’où il n’a pas le droit de sortir. Il prend doucement la poussière", regrettent les deux animateurs du XXIe dans Libération. Et à force de se ringardiser, Tintin ne risque-t-il pas de disparaître de l'imaginaire collectif de futures générations ?

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

BD - Un album (presque) inédit ressuscite Tintin

DEBAT - Le monde de la BD est-il machiste ? 

CINEMA - Bientôt une nouvelle aventure pour Tintin

DÉCRYPTAGE- Pourquoi les super-héros Marvel séduisent toujours