Paul McCarthy intègre son agression à sa nouvelle exposition

  • A
  • A
Paul McCarthy intègre son agression à sa nouvelle exposition
Partagez sur :

EXPO - L'artiste américain a profité de sa "Chocolate Factory" installée à la Monnaie de Paris, pour exprimer son bouleversement. 

L'artiste américain Paul McCarthy avait soulevé une tempête médiatique en érigeant "Tree" sur la place Vendôme, le 16 octobre dernier. Cette "arbre" vert, gonflable et haut de 24 mètres, évoquait aussi bien un sapin de Noël qu'un plug anal géant, c'est-à-dire un sextoy. Mais l'œuvre n'avait pas été du goût de tout le monde. Après l'agression de l'artiste le jour de l'inauguration, et la dégradation de son "Tree", McCarthy lui-même a renoncé à le réinstaller, refusant "d'entrer en confrontation avec la violence" a-t-il expliqué. L'artiste de 70 ans inaugure sa première exposition personnelle d’envergure en France, qui se tiendra à la Monnaie de Paris du 25 octobre au 4 janvier 2015. Une installation dans laquelle McCarthy continue de mêler imageries de Noël et sextoys. Mais l'artiste a surtout décidé d'intégrer des vidéos, en réponse aux événements récents.

>>> A lire aussi : L'artiste Paul McCarthy renonce à réinstaller son oeuvre

McCarthy
McCarthy

La présentation à la presse, repoussée d'un jour. Cette "Chocolate Factory", une véritable  usine de chocolats installée au cœur de la Monnaie de Paris, Paul McCarty l'a déjà dévoilée à New York, il y a plusieurs années. 30.000 figurines en chocolat avaient été conçues en un mois au cours de l'installation. De la même façon, des milliers de Père Noël en chocolat seront fabriqués en série pendant la durée de l'exposition parisienne. Une manière pour l'artiste d'évoquer la superproduction, le Père Noël représentant une sorte de "Dieu de la consommation".

McCarthy

Mais l'artiste contemporain a demandé un jour de plus pour travailler. L'objectif avant la présentation au public ? Intégrer des vidéos, inspirées des événements de la place Vendôme.

McCarthy

Paul McCarthy exorcise son agression. McCarthy avait bien le projet de réaliser des vidéos pour sa "Chocolate Factory". "Il avait même commencé à tourner quelques plans à l'intérieur du musée", confie un membre de la Monnaie de Paris, sans pour autant révéler son projet. Mais son agression a brusquement impliqué un changement de cap. McCarthy décide de projeter, autour des figurines en chocolat, des vidéos. On distingue l'artiste en train d'écrire les phrases répétitives prononcées par l'homme qui l'a molesté à Paris. "Es-tu l'artiste ?" ou "Tu as insulté la France". Des grognements ou des cris accompagnent ces séries de vidéos. Ces leitmotivs, ou bien des dessins qui rappellent un peu le travail du dessinateur satirique Reiser, avec notamment le fameux plug anal, sont aussi placardés un peu partout.

Tree

Quant au plug anal, justement, qui a tant créé la polémique : Il sera aussi reproduit, à des milliers d'exemplaires. Paul McCarthy a également installé une version miniature de la sculpture verte gonflable, au beau milieu d'une forêt de sextoys à grande échelle.  

Paul McCarthy ne s'est pas déplacé pour la présentation de l'exposition à la presse. Il faut dire que l'artiste de 70 ans "est depuis quatre semaines en France. Il a travaillé jour et nuit à cette exposition, et les événements de ces derniers jours, l'ont laissé épuisé", confie-t-on à la Monnaie de Paris. 

"Chocolate Factory", à découvrir à la Monnaie de Paris, du 25 octobre au 4 janvier 2015, avec Europe 1.