Notre top 3 des maisons d'écrivains à visiter

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Et si au lieu de lézarder sur la plage en lisant un bon classique de la littérature, vous optiez pour les demeures où ont exercé quelques-uns des plus grands auteurs français ? Tour d'horizon des trois plus belles maisons d'écrivain à visiter avec Lise Pressac dans le Club de l'été.

CLUB DE L’ÉTÉ - LE TOP 3

Si vous aimez la lecture mais que la plage n'est pas votre tasse de thé, Lise Pressac a une solution pour vous dans Le Club de l'été d'Europe 1 : le top 3 des plus belles maisons d'écrivains à visiter. A commencer par un auteur qui a gagné ses lettres de noblesses avec trois mousquetaires et un comte : Alexandre Dumas.

Les châteaux d'Alexandre Dumas, dans les Yvelines

Après le succès des Trois mousquetaires et du Comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas cherche un peu de calme. Il se fait donc construire un château sur une colline située sur les coteaux du Port-Marly, dans les Yvelines, baptisé "le château de Monte-Cristo", et un autre, de style néogothique appelé "le château d’If" par Dumas, qui s’en servait comme cabinet de travail. Et enfin un parc aménagé à l’Anglaise avec des grottes et des cascades. Au-dessus de chaque fenêtre du rez-de-chaussée du château, Alexandre Dumas a fait placer des portraits d’écrivain dramatique de toutes les époques : Homère, Virgile, Shakespeare. Inauguré en 1847, le château de Monte-Cristo devient un lieu de passage pour les artistes et auteurs. Alexandre Dumas y organisera pendant deux ans de nombreuses réceptions. Avant d’être obligé de le vendre en 1849. L’édifice a échappé à la démolition grâce à de nombreuses mobilisations, qui continuent encore aujourd’hui.

Les informations pratiques :

L’entrée coûte 7 euros par adulte, 5 euros en tarif réduit et elle est gratuite pour les moins de 10 ans. Vous pouvez visiter uniquement le parc pour 3 euros.

La maison natale de Jean Giraudoux, en Haute-Vienne

La maison natale de l’auteur d’Electre et de La guerre de Troie n’aura pas lieu se trouve à Bellac, dans le département de la Haute-Vienne. C’est en fait la maison de son grand-père, vétérinaire du village, dans laquelle Jean Giraudoux passa ses dix-sept premières années, entre 1882 et 1899. Elle renferme de nombreux objets, des photographies et des souvenirs personnels. Mais aussi une importante bibliothèque de plus de trois mille ouvrages confiée par son fils : on y trouve les acquisitions de Jean Giraudoux et les ouvrages dédicacés reçus de ses contemporains. Cette maison est aujourd’hui un centre culturel qui accueille chercheurs et étudiants du monde entier s'intéressant à l'œuvre de l’écrivain. 

Cet été, vous pourrez y vivre une expérience immersive : installé dans une tranchée, coiffé d’un casque de réalité virtuelle, vous découvrirez les mots de Lectures pour une ombre, un des récits de guerre de Jean-Giraudoux. 

Les informations pratiques :

La maison est ouverte aux visites jusqu’au 31 août, elle ne ferme ni le 14 juillet ni le 15 août.

L'ancienne dépendance du Château de la Bonde de Jean Cocteau, en Essonne

C’est une ancienne dépendance du Château de la Bonde, où Jean Cocteau ne passa pas les dix-sept premières années de sa vie - comme Giraudoux - mais les dix-sept dernières, entre 1947 et 1963. La maison se trouve à Milly-la-forêt dans l’Essonne, en région parisienne. Jean Cocteau s’y installe avec son compagnon, le comédien Jean Marais, pour échapper au tumulte de la capitale. Une maison avec une façade style Louis XIII et deux hectares de jardin dans lequel se trouve la chapelle Saint-Blaise-des-Simples, où repose l’écrivain. Son bureau, sa chambre, tout est resté intact grâce au travail de conservation mené dès 2005 par le mécène Pierre Bergé. La maison de Jean Cocteau est ouverte uniquement les week-ends, entre 14h et 18h, jusqu’au 30 septembre.

Les informations pratiques :

L’entrée coûte 7,50 euros pour les adultes, 6,50 euros pour les seniors et 5,50 euros pour les étudiants et familles nombreuses. C’est gratuit pour les enfants de moins de 10 ans.