Nigeria : des attentats font au moins quinze morts dans un camp de déplacés

  • A
  • A
Nigeria : des attentats font au moins quinze morts dans un camp de déplacés
Les attaques ont eu lieu dans l'un des camps de déplacés du nord-est du Nigéria, où Boko Haram est très présent.@ AFP
Partagez sur :

Les trois attentats ont été perpétré dans une région au carrefour des activités du groupe djihadiste nigérian Boko Haram.

Un triple attentat suicide a fait au moins quinze morts lundi lors d'une distribution alimentaire dans un camp de déplacés du nord-est du Nigeria, épicentre des activités du groupe djihadiste nigérian Boko Haram, a appris l'AFP de sources concordantes.

Des femmes kamikazes. "Il y a eu deux premières explosions à 11h10 (12h10 heure française) ce matin (lundi matin) dans le village de Mashalari, dans l'État du Borno, qui ont fait quinze morts et 43 blessés", a rapporté un employé d'une organisation humanitaire sous couvert d'anonymat, ajoutant qu'une femme kamikaze s'est fait exploser quelques minutes plus tard à proximité, sans faire de victime. Des membres des milices civiles qui luttent contre Boko Haram ont confirmé ces propos. Selon l'un des membres, les trois kamikazes seraient des femmes.

Attaques similaires en août. Le village de Mashalari se situe dans le district de Konduga, à une vingtaine de kilomètres de la capitale du Borno, Maiduguri, district qui a été la cible de nombreuses attaques de Boko Haram depuis début août. À la mi-août, un triple attentat suicide, également perpétré par des femmes kamikazes, avait fait 28 morts et plus de 80 blessés dans la même zone, toujours à la sortie d'un camp de déplacés. Ces dernières semaines, Konduga a connu de nombreuses attaques sporadiques, visant des agriculteurs ou des villageois, accusés par le groupe djihadiste d'être des informateurs pour l'armée nigériane.