Mort de Maurane : "Sa voix, c'est quelque chose qui va plus que me manquer", s'attriste Catherine Lara

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

"Je repense à sa voix, à la plus belle voix du monde. J'ai tellement de souvenirs qui remontent...", a raconté Catherine Lara au micro d'Europe 1 mardi, après l'annonce de la mort de la chanteuse belge.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

La chanteuse Maurane est morte à 57 ans, lundi soir, à son domicile bruxellois. De nombreux artistes lui rendent hommage mardi dont Lara Fabian, Christophe Willem ou encore de Catherine Lara qui a témoigné de son amitié avec la chanteuse belge au micro d'Europe 1.

Une nouvelle "effrayante". "Je suis dévastée d'entendre cette nouvelle. C'est terrible", a-t-elle déclaré, la voix cassée. "On a quarante ans d'amitié, on a toujours été si proches... On était sur la même route musicale. Je l'appelais Momo. C'est une sœur de musique. C'est effrayant d'entendre cette nouvelle. 57 ans ! Qu'est-ce qu'il s'est passé ?", s'interroge la chanteuse Catherine Lara.

"Elle allait beaucoup mieux". "Elle est venue me voir il y a trois semaines au théâtre, voir mon spectacle. Je l'ai trouvée fatiguée, sincèrement. Mais elle m'a parlé du futur, elle m'a dit qu'elle préparait un album de Jacques Brel, qu'elle rechantait. Elle me semblait aller beaucoup mieux de ce point de vue là", assure Catherine Lara.

Ce qui lui manquera le plus, la voix de Maurane. "Je repense à sa voix, à la plus belle voix du monde. Je suis une immense amoureuse de la beauté de la couleur de sa voix, de cette voix extraordinaire, unique. La voix de Maurane, c'est quelque chose qui va plus que me manquer. J'ai tellement de souvenirs qui remontent...", poursuit Catherine Lara. 

"Nous avons eu beaucoup d'instants d'immense émotion mais aussi d'immenses fous rires", ajoute la chanteuse au micro de Maxime Switek dans la matinale d'Europe 1. "J'ai beaucoup rit avec Maurane, c'était quelqu'un d'extrêmement drôle. Sa voix me faisait aussi pleurer, c'est une des voix que je préfère au monde."

"Est-ce que je peux vous chanter une chanson ?" Très touchée, Catherine Lara se souvient de sa première rencontre avec la jeune Maurane. "Je l'ai rencontrée il y a très longtemps puisque la première fois que Maurane est venue me voir, elle n'était pas connue du tout. Je faisais un spectacle à Bruxelles et après, j'étais sur scène en train de ranger mes affaires et elle m'a dit : 'Est-ce que je peux vous chanter une chanson ?' Je l'ai accueillie et je lui ai dit : 'Chante'. Elle m'a chanté une chanson à elle et c'est comme ça que j'ai entendu pour la première fois la voix de Maurane. Je suis restée scotchée. 'Vous avez une voix absolument sublime, il faut chanter'. Je l'ai encouragée immédiatement à poursuivre. Et notre amitié a commencé ce jour-là."

Sans Maurane, "ça va être une autre histoire". "C'est une voix assez blanche, avec peu de vibrations et une intensité énorme. Sa vibration était intérieure, elle venait de son âme. Et cette voix blanche d'une intensité inouïe m'a toujours fascinée. La vie sans Maurane, sans nos duos, sans nos fous rires, ça va être vraiment une autre histoire."