Il manque 40.000 euros pour sauver la maison natale d'Albert Londres à Vichy

  • A
  • A
Il manque 40.000 euros pour sauver la maison natale d'Albert Londres à Vichy
Albert Londres est né à Vichy le 1er novembre 1884 et il a grandi dans cette maison jusqu'à son départ pour Lyon en 1901. @ THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Partagez sur :

L'association Regarder et Agir souhaite rénover la façade et la toiture de cette maison dont elle a fait l'acquisition il y a deux ans pour 70.000 euros.

L'association Regarder et Agir est en recherche désespérée de fonds. En charge de la rénovation de la maison natale du journaliste et écrivain Albert Londres située à Vichy, il lui manque en effet 40.000 euros pour lancer la première tranche de travaux, rapporte lundi le journal La Montagne.

Une charpente qui peut s'écrouler. Il y a deux ans, l'association avait fait l'acquisition pour 70.000 euros de cette bâtisse située dans la célèbre ville d'eaux de l'Allier où Albert Londres est né en 1884 et où il a grandi jusqu'à ses 17 ans. Avec ses deux tourelles et ses panneaux peints, elle est imposante de l'extérieur. À l'intérieur, ce n'est pas la même affaire : la maison est en voie d'écroulement. L'escalier est très fragile, le rez-de-chaussée n'a pas de sols et la charpente n'a aucun appui, comme a pu le constater La Montagne.

Attirer l'argent des entreprises locales. Pour rénover au moins la toiture et la façade, Regarder et Agir a besoin en tout de 175.000 euros. Grâce aux collectivités locales, à une souscription populaire et à des fondations, une partie de cette somme a déjà été récoltée. Mais il manque encore 40.000 euros, déplore l'association qui souhaitait entamer les travaux en septembre dernier. Samedi, elle sera sur place pour informer et sensibiliser le public, sans faire visiter cependant, fragilité de la maison oblige. Enfin, pour boucler son budget, Regarder et Agir espère désormais attirer les dons des entreprises locales, en échange de l'inscription de leur nom sur la façade.