"Bienvenue chez nous" : la compétition, côté coulisses

  • A
  • A
Partagez sur :

Candidats, tournage, compétition... les productrices de "Bienvenue chez nous" et "Bienvenue à l'hôtel" dévoilent les coulisses des deux émissions de TF1.

VIDEO

Diffusées en access prime-time sur TF1 à la place des traditionnels jeux, les émissions "Bienvenue chez nous" et "Bienvenue à l'hôtel" rassemblent des millions de téléspectateurs. Le principe est simple : quatre candidats, patrons d'établissements d'accueil, dorment les uns chez les autres et jugent lequel est le meilleur. Invitées du Grand direct des médias sur Europe 1, Stéphanie Vola, responsable des magazines chez Coyote (société de production), Julie Renaud et Stéphanie Pelletier, productrices des deux émissions, ont dévoilé les coulisses des tournages.

L'anonymat. C'est une particularité parfois frustrante des programmes de la gamme "Bienvenue..." : le nom des établissements (gîtes, camping, hôtel) n'est pas donné. "On ne peut nommer les hôtels à l'antenne sinon ce serait de la publicité clandestine", justifie Stéphanie Vola. "Mais il est très facile de les trouver via la page Facebook de l'émission ou sur mytf1.fr", complète Stéphanie Pelletier. Quant aux candidats, leur nom de famille est masqué pour préserver un certain anonymat.

La guerre des étoiles. Autre point qui a interpellé un auditeur : la compétition, sans "aucun sens" selon lui, entre des hôtels 2 et 4 étoiles. "D'abord on s'adapte à toutes les bourses des spectateurs pour leur donner des idées de week-end ou de vacances. Il y a plein d'histoires à raconter selon les hôtels et c'est ce mélange qui fait les belles histoires", répond Stéphanie Pelletier, la productrice de l'émission.

Le choix des participants. Les candidats sont sélectionnés de deux façons, précise Stéphanie Vola. "Certains se manifestent" et les autres sont repérés par l'équipe de casting qui arpente "les offices de tourisme et les régions, envoie des mails et téléphonent." Critère de base pour espérer apparaître dans les émissions : avoir au moins trois chambres pour accueillir les autres candidats. Ces derniers sont rémunérés entre 600 et 700 euros par semaine, plus un dédommagement qu'un vrai salaire, selon Stéphanie Vola. L'argent qu'ils versent à leur hôte, selon leur convenance est bien le leur, mais la production les rembourse après la finale.

Le comportement. Irritants, attachants, pointilleux, exubérants... les participants suscitent de nombreuses réactions de la part des téléspectateurs, au point de questionner leur authenticité. "Les gens sont comme ils sont, on ne leur demande jamais d'exagérer, se défend Stéphanie Vola. On n'a pas besoin, ils nous surprennent d'eux-mêmes." A l'image de cet ancien militaire dont se souvient encore Julie Renaud, productrice de "Bienvenue chez nous" : "Pendant le tournage, il faisait glisser un béret sous les lits pour voir s'il y avait de la poussière ou non. On n'aurait pas pu l'inventer !".

Le tournage. Le tournage d'une émission dure deux semaines pour les épisodes du lundi au jeudi. La finale diffusée le vendredi est tournée avec quelques semaines d'intervalle. Pendant le tournage, "les candidats ont le droit de se parler, explique Stéphanie Vola. Mais on leur demande de ne pas échanger sur leurs établissements respectifs pour préserver la fraîcheur des réactions quand les autres invités découvrent les notes." Il y a toujours un membre de l'équipe technique qui surveille leurs discussions.