Bénabar : "Je fais partie des nombreux adversaires des snobs !"

  • A
  • A
Partagez sur :

Bénabar vient de sortir son huitième album, Le Début de la suite. Avec ses trois millions de disques vendus, le chanteur estime être l'une des cibles favorites des snobs. 

INTERVIEW

"Ça sert à rien une chanson... sauf à déplaire aux snobs de salons quand elle est populaire". Dans l'une des chansons de son dernier album, Le Début de la suite, Bénabar répond "aux snobs" qui l'ont, selon lui, si souvent attaqué.

"Il fallait dire d'autres trucs". "Je fais partie des nombreux adversaires établis des snobs", assure le chanteur, invité de l'émission de Philippe Vandel, Ceci dit, sur Europe 1. Et je m'en porte très bien". "Ce n'est pas forcément agréable", concède-t-il. "Mais je l’assume".

A ses débuts, Bénabar était pourtant plutôt étiqueté "artiste bobo". "J’ai fait des grosses erreurs", ironise-t-il. "Quand on m'a demandé qui j’écoutais, j'ai dit Michel Delpech, Joe Dassin ou Renaud et il fallait dire d'autres trucs..." "Puis j’ai poussé le bouchon trop loin", poursuit-il. "J’ai parlé de De Funès dans mes chansons et j’ai fait les Restos du Cœur. C'est de la vraie provoc pour les snobs", estime le chanteur. Et toc !