Pourquoi Antoine Griezmann reste à l’Atlético de Madrid

  • A
  • A
Pourquoi Antoine Griezmann reste à l’Atlético de Madrid
Antoine Griezmann prolonge l'aventure avec l'Atlético. @ PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP
Partagez sur :

L’attaquant français a mis fin au suspense jeudi soir. Une décision motivée à la fois par sa fidélité à son club et à son entraîneur Diego Simeone et, sans doute aussi, à une nette revalorisation salariale.

Antoine Griezmann avait promis, le 21 mars dernier, que son avenir serait fixé "avant la Coupe du monde". L’attaquant des Bleus a pourtant attendu jeudi soir, à moins de deux jours de l’entrée en lice de l’équipe de France dans la compétition, pour annoncer sa décision de rester à l’Atlético de Madrid. "Grizou" a donc choisi de poursuivre son aventure avec les "Colchoneros", où il est arrivé en 2014, plutôt que de succomber aux sirènes du FC Barcelone, qui le convoitait avec insistance depuis des mois. Mais pourquoi, au juste, a-t-il préféré rester à l’Atlético ?

Pour gagner d’autres titres. Oubliées, les défaites en finale de la Ligue des champions 2016 contre le Real et de l’Euro 2016 avec les Bleus contre le Portugal. A 27 ans, "Grizou" a enfin remporté un trophée majeur, la Ligue Europa, avec en prime un doublé en finale contre l’OM, en mai dernier. Pourra-t-il en remporter d’autres avec les "Colchoneros" ? La tâche aurait sans doute été plus facile au Barça, champion d’Espagne en titre et habitué à empiler les trophées année après année.

Mais depuis plusieurs saisons, le club de la banlieue madrilène est devenu un "géant" européen, double finaliste (2014 et 2016) et demi-finaliste de la Ligue des champions (2017). Les "Colchoneros" ont même été les seuls à mettre fin à l’hégémonie du Barça et du Real en Liga ces dix dernières années, en 2013-2014, un an avant l’arrivée de Griezmann. Avec un effectif aussi riche que talentueux (Diego Costa, Koke, Godin, Oblak…), il aura en tout cas de vraies chances de gagner de nouveaux trophées. Ça tombe bien, la finale de la Ligue des champions 2019 a lieu... au Wanda Metropolitano, le stade de l’Atlético.

… et plus d’argent. Autre facteur décisif : une substantielle revalorisation salariale. Selon les médias espagnols, l’attaquant des Bleus aurait été augmenté pour percevoir désormais 20 millions d’euros par an, ce qui ferait de lui le joueur le mieux payé de l’histoire du club. De quoi aider, sans doute, à dissiper ses doutes.

Par fidélité pour une ville et un club qu’il adore. Mais si "Grizou" reste à l’Atlético, c’est aussi, et surtout, par fidélité pour une ville et un club qu’il aime sincèrement. Dans la capitale espagnole, où il vit avec sa compagne Erika et leur fille Mia, née en 2016, le Français a ses repères. Et il assure avoir encore beaucoup à apprendre de son entraîneur, le charismatique Diego "Cholo" Simeone. "Le ‘Cholo’ m'a rendu meilleur et il m'a permis de figurer parmi les trois meilleurs joueurs du monde", disait le mois dernier le troisième du Ballon d’Or 2016.

Pour être la star de l’équipe (plutôt que le lieutenant de Messi). Griezmann aurait pu évoluer avec un Ballon d’Or s’il avait choisi de partir pour le FC Barcelone. "Évidemment c'est un super joueur", avait assuré Lionel Messi la semaine dernière, dans les colonnes du quotidien catalan Mundo Deportivo. Griezmann a pourtant préféré ne pas le rejoindre en Catalogne. Car en allant au Barça, le Français aurait dû évoluer dans l’ombre, souvent écrasante, de la méga-star argentine. A l’Atlético, "Grizou" ne sera pas une étoile parmi tant d’autres : il sera LA star, celle qui attire toute la lumière. Et guidera, peut-être, les siens vers de nouveaux succès.