Coupe du monde : Emmanuel Macron à Saint-Pétersbourg avec Jean-Pierre Papin et Guy Roux

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président de la République a invité cinq personnes à l'accompagner dans son voyage en Russie pour assister à la demi-finale France-Belgique, mardi.

Il l'avait promis et il sera là. Le chef de l'État, Emmanuel Macron, qui avait déclaré qu'il se rendrait en Russie si l'équipe de France atteignait les demi-finales de la Coupe du monde, assistera mardi soir au match opposant les Bleus à la Belgique, au stade Krestovki, à Saint-Pétersbourg.

Mais le président de la République ne sera pas seul. Il viendra accompagné de cinq personnes qu'il a choisies : Jean-Pierre Papin, l'ex-buteur de l'OM, le club préféré du chef de l'État, Guy Roux, l'ex-entraîneur très populaire d'Auxerre et consultant d'Europe 1, l'écrivain Olivier Guez, auteur de chroniques sur le Mondial dans Le Monde et intervenant dans l'émission Bons baisers du Mondial, sur Europe 1, Sylvain Porthault, président du club de foot de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, où a débuté N'Golo Kanté, et enfin un jeune garçon, qu'Emmanuel Macron avait croisé lors d'un déplacement sur la base de loisirs de Moisson, dans les Yvelines, en août 2017, et qui voulait monter dans sa voiture. Le président devrait descendre dans les vestiaires à l'issue du match.

A Moscou si la France se qualifie. Le président de la République, qui a tenu lundi un discours devant le Congrès réuni à Versailles, rentrera ensuite en France. Mais il sera à Moscou, dimanche, pour la finale, si les Bleus parviennent à se qualifier.

Les familles présentes également. Emmanuel Macron ne sera pas le seul au soutien des Bleus, mardi. Les joueurs pourront également compter sur certains de leurs proches, venus en Russie via un avion affrété par la Fédération française de football. Côté people, Pamela Anderson, la compagne d'Adil Rami, l'animateur Nagui, proche de Didier Deschamps, et Francis Lalanne, supporter des Bleus de longue date, sont annoncés dans les travées.