France-Belgique : c'est le grand jour pour les Bleus en demi-finale face aux Diables rouges

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'équipe de France de football dispute à 20 heures la sixième demi-finale de Coupe du monde de son histoire. Pour se hisser en finale, les Bleus doivent écarter nos voisins belges.
EN DIRECT

C'est le grand jour pour l'équipe de France de football. Mardi soir, à 20 heures, les joueurs de Didier Deschamps affrontent la Belgique à Saint-Pétersbourg pour une place en finale de la Coupe du monde de football. Il s'agit de la sixième demi-finale de l'histoire des Bleus dans la prestigieuse compétition. 

Les principales infos à retenir

  • La France est favorite selon les sites de paris en ligne
  • La rencontre est à suivre en direct sur Europe 1 et Europe1.fr
  • Kylian Mbappé ne s'est pas entraîné lundi

Sixième demi-finale pour la France. Les Bleus sont des invités réguliers du dernier carré en Coupe du monde, un stade qu'ils ont déjà atteint cinq fois auparavant (en 14 éditions). 

  • 1958 : Emmenée par un Just Fontaine record, elle tombe sur le grand Brésil du naissant Pelé, 18 ans
  • 1982 : Le drame de Séville. Les Bleus s'inclinent aux tirs au but contre l'Allemagne de l'Ouest après un match épique
  • 1986 : Après avoir écarté le Brésil en quarts, la France tombe à nouveau contre la RFA (2-0)
  • 1998 : La 4e est la bonne ! Les Bleus battent la Croatie en demi-finale (2-1) et remportent leur première Coupe du monde
  • 2006 : Un but de Zidane sur penalty contre le Portugal qualifie les Bleus pour la finale, perdue contre l'Italie

Les Bleus favoris. Selon les différents sites de paris, l'équipe de France est favorite pour cette première demi-finale. En moyenne, les sites français attribuent une cote de 2,55 pour la France, de 3,3 pour un match nul et 3,2 pour la Belgique.

Invité de la Matinale d'Europe 1 mardi, Noël Le Graët affiche sa confiance. "On prépare avec beaucoup de sérénité la rencontre. Je pense qu'on va être à la hauteur", a estimé le président de la FFF sur notre antenne. Mais il se garde bien de fanfaronner. "C'est une équipe que l'on craint, mais qui, je pense, est à notre portée. Mais les Belges peuvent se dire la même chose", a nuancé Noël Le Graët.

Côté supporters, même confiance et même respect pour l'adversaire belge. "Si on passe, je pense que ce sera le match le plus dur qu'on aura fait, peut-être plus dur que la finale. Je pense que si on passe, on ira jusqu'au bout", commente au micro d'Europe 1 l'un d'entre eux.

Et à quelques heures du coup d'envoi, tout le monde s'essaie aux pronostics. Sur notre antenne, Bruno Retailleau, patron des sénateurs Les Républicains, prédit une victoire 2-1 des hommes de Didier Deschamps. Même chose pour notre présentatrice Raphaëlle Duchemin. Ils ne sont pas les seuls à pronostiquer ce score. Sur notre page Facebook, nos auditeurs Yves Le Lay, Sylvette André, Laurent Brunel et Sylvie Vanhuse en sont persuadés ! Et vous, qui voyez-vous se qualifier pour la finale ? Votez sur la page Facebook d'Europe 1 ! À 15 heures, vous êtes déjà plus de 14.500 à avoir donné votre avis. Et 81% d'entre vous s'attendent à une victoire des Bleus.

La bataille de statistiques. Nos confrères du quotidien belge Le Soir sont visiblement anxieux, et tentent de nous déstabiliser en ressortant les statistiques qui les arrangent. Ils notent que depuis 28 ans, toutes les équipes ayant battu le Brésil pendant la Coupe du monde se sont hissées jusqu'en finale. Dernier exemple en date : 2014 et la mémorable victoire de l'Allemagne 7 buts à 1. À la fin, c'est l'Allemagne qui a soulevé le trophée, et les Belges s'y voient déjà…

Mais les Français peuvent se rassurer avec… le souvenir d'une défaite, qui vient mettre à mal cette lignée statistique. En 1986, la France remporte son quart de finale aux tirs au but face au Brésil… Mais s'incline en demi-finale face à la RFA. Alors, ça va mieux ?

Ça se chambre entre voisins ! Français et Belges ont beau être voisins, et partager bien plus qu'une frontière, ils ne se feront pas de cadeaux mardi soir. Le duel - sympathique mais bien réel - se joue déjà en Une de la presse belge. Le Soir publie ce matin un dessin en pleine page où l'on peut voir un coq prétentieux, moqué mais surtout menacé par la fourche des Diables rouges. Moins ironique mais tout aussi déterminé, la Gazet Van Antwerpen assure : "Les Diables rouges y croient - Le pays y croit - Vous y croyez - Nous les prenons !" Voilà qui est dit.

belge

La rivalité entre les deux cousins s'étend même jusqu'au routes du Tour de France. Dans l'équipe franco-belge Wanty-Gobert, la température monte. "Ça risque d'être chaud ce soir à l'hôtel", prédisent avec humour les membres du staff. Le coureur français Yoann Offredo partage sa chambre avec le Belge Thomas Degand. "Dans tous les cas, un de nos pays - et sûrement la France - ira en finale. On se chambre un peu sur les joueurs", confesse-t-il au micro d'Europe 1.

Pour le dessinateur Chappatte, cette demi-finale est aussi l'occasion de faire un clin d’œil à la BD franco-belge, et à ses deux illustres représentants : Astérix le Gaulois et Tintin.

Mbappé ne s'est pas entraîné lundi, Meunier suspendu. Côté sportif, les deux sélectionneurs vont opposer deux équipes à forte connotation britannique avec pas moins de treize joueurs évoluant en Premier League attendus au coup d'envoi. Pour la France, une petite incertitude entoure la présence de Kylian Mbappé. L'attaquant parisien, étincelant contre l'Argentine, a ressenti une douleur au dos lundi et ne s'est pas entraîné. La Belgique, elle, doit se passer d'un autre Parisien, Thomas Meunier, suspendu.

Un Uruguayen au sifflet. C'est l'arbitre uruguayen Andres Cunha qui a été choisi pour arbitrer cette première demi-finale. Il avait officié lors du premier match de la France contre l'Australie. Les Bleus, arbitrés par un Argentin après avoir éliminé l'Argentine, seront donc arbitrés par un Uruguayen… après avoir battu l'Uruguay.

Écran géant à Paris. La Mairie de Paris a décidé de diffuser la rencontre sur écran géant devant l'Hôtel de Ville où plus de 1.200 policiers et gendarmes seront mobilisés dans un contexte de menace terroriste. Plusieurs points de filtrage avec fouille des bagages et "palpations de sécurité" seront mis en place aux abords du parvis de l'Hôtel de Ville. En cas de victoire des Bleus, les services de police ont déjà anticipé l'éventuelle fête qui pourrait se tenir sur les Champs-Élysées : "Il y a tout lieu de penser qu'un nombre conséquent de supporteurs souhaitera fêter l'événement sur l'avenue", indique un communiqué de la préfecture de police.

Un événement à suivre sur Europe 1. À partir de 17 heures, Europe 1 prend l'antenne pour une soirée spéciale. Lionel Rosso ouvre le bal avec Bons baisers du Mondial jusqu'à 19 heures, puis François Clauss prendra l'antenne ensuite, entouré d'experts. À partir de 20 heures, nos envoyés spéciaux Simon Ruben et Cyrille de La Morinerie vous feront vivre le match en direct et en intégralité.

Pour les auditeurs, le standard (au 3921 - 50 centimes la minute) est ouvert entre 17 heures et 18 heures et pour l'après-match, à partir de 22 heures ou 23 heures en cas de prolongations et tirs au but.