IDTGVMax : l'enthousiasme puis la déception des abonnés

  • A
  • A
IDTGVMax : l'enthousiasme puis la déception des abonnés
@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

TRANSPORT - La SNCF a commercialisé une offre en illimité… mais les villes desservies sont limitées et les trains rares.

De prime abord, l’offre était tellement alléchante que les consommateurs se sont rués dessus. En un peu plus de 24 heures, la SNCF a vendu la totalité des 10.000 abonnements iDTGVMax, qui permettent de voyager en train en illimité. Sauf que beaucoup de consommateurs avaient oublié de regarder le détail de cette offre : certes, elle permet de voyager sans compter, mais pas vers toutes les destinations ni à bord de tous les trains. Une déception qui a conduit, selon Le Parisien, près de 500 nouveaux abonnés à demander un remboursement.

SNCF

© MIGUEL MEDINA / AFP

iDTGVMax, une inédite offre illimitée. Pour fêter les 10 ans de sa filiale iDTGV, la SNCF a mis en vente le 28 janvier 2015 une offre inédite : une carte iDTGVMAX qui permet de voyager sans limite, pour 59,99 euros par mois avec un engagement d'un an. Plus besoin de billet, la carte et un smartphone permettent de réserver son train en toute simplicité.

Le succès est alors immédiat : la totalité des 10.000 cartes iDTGVMax est vendue en une journée. Si bien que la SNCF est obligée de tempérer l’enthousiasme des consommateurs, tout en laissant entendre que cette offre pourrait être généralisée plus tard. "On va la limiter dans le nombre au départ, voir comment ça fonctionne, (...) comment les espaces sont occupés dans le train, et donc en fonction de ça on ajustera", prévenait alors la directrice générale de Voyages SNCF, Rachel Picard.

>> LIRE AUSSI - Le TGV illimité, vraiment un bon plan ?

Sauf qu’un TGV et un iDTGV, ce n’est pas la même chose. Une fois leur carte illimitée en main, certains voyageurs n’ont pas tardé à déchanter, et pour cause : ils n’avaient visiblement pas étudié le détail de cette offre. Une carte IDTGVMax permet certes de voyager en illimité, mais sur les TGV classiques : uniquement sur les IDTGV, qui sont moins nombreux et ne peuvent être réservés qu’en ligne. En outre, seule une quarantaine de places est réservée aux clients iDTGVMax dans chaque train, si bien que les destinations les plus demandées sont rapidement indisponibles.

Enfin, le réseau iDTGV est bien plus restreint que pour les TGV classiques : là les TGV desservent environ 200 destinations en France, les iDTGV ne s’arrêtent que dans une cinquantaine de gares. Et par n’importe lesquelles : il s’agit principalement de destinations touristiques, en bord de mer ou à la montagne. Enfin, cette offre est très centralisée et peut obliger un voyageur partant de Nîmes à passer par Paris pour rallier Avignon, pourtant distant d’une cinquantaine de kilomètres. Quant aux Lillois ou aux Strasbourgeois, ils ne peuvent tout simplement pas en profiter : l’offre ne dessert pas le Nord et l’Est de la France.

24.02.Carte reseau iDTGV.SNCF.567.496

© SNCF

 

500 abonnés ont demandé un remboursement. Ces conditions, certains clients n’en étaient visiblement pas conscients et ont découvert que l’offre illimitée était bien moins intéressante qu’ils ne le pensaient. Résultat, plus de 500 abonnés, soit près de 5% des clients, ont très rapidement demandé un remboursement, selon les informations Le Parisien. La SNCF leur a répondu favorablement et affirme avoir depuis revendu tous ces abonnements.

>> LIRE AUSSI - La SNCF va augmenter ses amendes pour les fraudeurs