Test de la Google Home Max : une enceinte puissante et intelligente

, modifié à
  • A
  • A
Europe 1 a testé la Google Home Max.
Europe 1 a testé la Google Home Max. © DR
Partagez sur :
Google propose désormais en France sa nouvelle enceinte connectée Home Max. Europe 1 l'a testée.
TEST

Petit à petit, Google complète son offre d'enceintes connectées équipées d'un assistant intelligent. La marque propose en France depuis quelques jours son enceinte grand format, Google Home Max. Europe 1 l'a essayée. Le son est-il vraiment de meilleure qualité ? Que vaut-il par rapport à la concurrence ? Verdict.

Une enceinte relativement imposante. Comparée aux deux autres enceintes de la gamme Google Home, la Max, est logiquement plus imposante. Mais la firme a opté pour un design en forme de parallélépipède qui lui permet de s'intégrer relativement facilement dans une bibliothèque, sur un bureau, ou même au sol. La Google Home Max peut d'ailleurs être positionnée à l'horizontale ou à la verticale grâce à un aimant qui fait office de socle. Deux coloris sont proposés : blanc et gris. Malgré cela, l'enceinte reste plus imposante que ses concurrentes. Face au HomePod d'Apple ou à la Sonos One, elle est la plus volumineuse. Trois connecteurs sont présents à l'arrière, un port USB de type-C, une prise mini jack pour connecter une source audio externe et le connecteur nécessaire pour alimenter l'enceinte.

Paramétrage simple et commande à la voix. Comme pour les autres modèles de la gamme, la première initialisation se fait depuis l'application Google Home sur smartphone. Pour fonctionner, l'enceinte doit en effet être connectée à un réseau Wi-Fi. Les différentes étapes sont particulièrement bien expliquées et l'utilisateur est guidé pas à pas. Une fois toutes les étapes complétées, chacun peut relier à l'enceinte ses différents comptes sur des plateformes de streaming (Spotify, Deezer, Google Play Music…) pour écouter de la musique. La commande de la musique s'effectue ensuite à la voix, grâce à Google Assistant, en disant "OK Google" ou via les boutons tactiles présents sur le dessus de l'enceinte. Un appui au centre permet de reprendre la lecture ou de la mettre en pause. Un glissement vers la gauche ou vers la droite permet d'ajuster le volume de diffusion.

Un son de meilleure qualité, mais… Google annonce la Max comme 20 fois plus puissante que l'enceinte Google Home "classique". Dans les faits, elle est effectivement nettement plus puissante et la qualité sonore est bien meilleure. Les basses sont beaucoup plus présentes que sur les autres modèles de Google. Les aigus, en revanche, sont quelque peu étouffés. De manière générale, lorsque le volume est poussé à son maximum, le son peut sembler légèrement saturé. Le résultat est en revanche meilleur lorsque deux enceintes sont appairées entre elles pour obtenir un son stéréo. Et le système d'adaptation de la diffusion du son, en fonction de l'aménagement de la pièce dans laquelle se trouve l'enceinte, fonctionne bien. Malgré cela, comparée aux autres enceintes du marché et notamment au HomePod d'Apple (légèrement moins cher), la Home Max semble un peu moins performante.

Les qualités de Google Assistant. S'il est un point où l'enceinte de Google excelle, c'est la reconnaissance des voix. Les six micros intégrés détectent parfaitement le mot-clé permettant de déclencher Google Assistant, y compris lorsque le volume de la musique est élevé. Les fonctions de l'assistant restent, elles, les mêmes que sur le reste de la gamme et permettent notamment de commander les objets connectés présents à son domicile (ampoules, thermostat...), de déclencher la lecture d'une vidéo sur la télévision (via un Chromecast) ou encore de faire une recherche sur Google.

Notre verdict. Avec la Home Max, Google propose une très bonne enceinte connectée et qui, grâce à sa puissance, peut sans problème faire office d'enceinte principale dans une pièce. L'assistant intelligent Google Assistant est toujours aussi performant et le design de l'enceinte lui permet sans problème de s'intégrer dans un intérieur. Seul regret, le son est légèrement moins clair que sur les enceintes concurrentes disponibles dans la même gamme de prix.

Google Home Max, déjà disponible, 399 euros