Google lance son enceinte connectée Home Max en France

, modifié à
  • A
  • A
Google lance Home Max jeudi.
Google lance Home Max jeudi. © DR
Partagez sur :
Google commercialise à partir de jeudi son enceinte connectée grand format en France. Elle doit concurrencer le HomePod d’Apple et les modèles de Sonos.

Ne pas se laisser dépasser. Google a beau être arrivé le premier sur le marché français avec ses enceintes connectées Home en août 2017, la concurrence l’a depuis rattrapé. Amazon a lancé ses enceintes Echo en juin, tout comme Apple et son HomePod. Sonos, spécialiste de l’audio, propose également de plus en plus de modèles compatibles avec les assistants intelligents. Pour ne pas perdre la bataille des enceintes connectées haut de gamme, qui diffuse un son de meilleure qualité, Google lance jeudi son enceinte Home Max en France. Elle avait été commercialisée aux États-Unis fin 2017.

Vingt fois plus puissante. Alors que les enceintes connectées "classiques" comme les Google Home et Home mini misent sur la simplicité et un prix accessible pour convaincre, Google Home Max met d’abord en avant la qualité de son rend. Vingt fois plus puissante qu’une enceinte Google Home "normale", la Max intègre deux "boomers" et deux "tweeters" qui composent la partie audio. Pour les loger, la Max est, comme son l’indique, plus volumineuse, mais peu malgré tout tenir sans problème sur une étagère.

Google Assistant intégré. A l’intérieur, la Max, comme toutes les enceintes de la gamme Home, intègre l’assistant intelligent de Google, Google Assistant. Ce dernier est capable de répondre aux questions des utilisateurs une fois le mot clé "OK Google" prononcé. Chacun peut alors demander une recherche, lancer de la musique, un podcast, ou encore commander les objets connectés présents à son domicile (ampoules, télévision, thermostat…).

Répondre au HomePod et à Sonos. Avec cette enceinte haut de gamme, vendue 399 euros, Google cherche clairement à concurrencer le HomePod d’Apple, qui embarque l’assistant intelligent d’Apple, et mise lui aussi sur la qualité du son. Sonos semble également dans la ligne de mire de Google. Le spécialiste de l’audio propose en effet plusieurs enceintes connectées compatibles avec l’assistant Alexa d’Amazon (et prochainement avec Google Assistant) en utilisant son savoir-faire dans le son. Mais à près de 400 euros, la Home Max est plus coûteuse que le HomePod et que la plupart des modèles de Sonos. Difficile donc de savoir si elle parviendra à trouver sa place sur un marché déjà ultra-concurrentiel.