"Meltdown" et "Spectre" : que faire pour se protéger des failles des processeurs ?

, modifié à
  • A
  • A
intel 1280 3:00
La faille affecte notamment les processeurs Intel. © Thomas Samson / AFP
Partagez sur :
Deux failles de sécurités majeures affectent les processeurs des ordinateurs, des tablettes et des smartphones. Europe 1 vous explique comment s'en protéger.

Elles ont été révélées mercredi et font trembler le monde de l'informatique. Meltdown et Spectre, deux failles informatiques, touchent les processeurs de nombreux appareils électroniques, notamment des ordinateurs et des smartphones. Révélées mercredi, ces deux brèches ne ressemblent à rien de ce que l'on a pu voir au cours des dernières années et pour cause, elles concernent le cœur des appareils et existent depuis de nombreuses années. Les premières traces de Meltdown, qui touche les processeurs d'Intel, remontent à 1995.

La seconde faille, Spectre, elle, touche aussi les processeurs, et pas seulement ceux d'Intel. Les processeurs des tablettes et des smartphones sont également concernés et donc vulnérables aux attaques de hackers. Toutes ces failles permettent d'accéder à des contenus sensibles de l'ordinateur et à la majorité des données qui sont stockées dessus. Des hackers pourraient par exemple avoir accès aux mots de passe, aux mails ou encore aux documents stockés sur la machine.

Que faire pour y échapper ?

Pour ne pas laisser ces deux failles accessibles, il est important de faire les mises à jour de sécurité proposées par les constructeurs. Les utilisateurs d'ordinateurs Apple ou sous Windows 10 peuvent d'ores et déjà effectuer la mise à jour. Ceux qui disposent d'ordinateurs sous Windows 7 et Windows 8 pourront installer le correctif de sécurité dès sa mise en ligne mardi prochain. Si vous avez un ordinateur sous Linux, un correctif du noyau est déjà disponible. Cette mise à jour peut entraîner une légère baisse des performances de votre ordinateur, de l'ordre 5 % à 30 %, mais il est important de la mettre en place.

Concernant Spectre, elle ne pourra pas être totalement corrigée. De premiers "pansements" sont cependant d'ores et déjà disponibles au téléchargement depuis quelques heures. D'autres "pansements" seront bientôt en ligne, a annoncé Intel vendredi matin. Le spécialiste des processeurs promet de "continuer à travailler avec ses partenaires pour corriger ces problèmes".