Depuis Strasbourg, des ingénieurs guident les secouristes à travers les incendies d'Australie

  • A
  • A
1:10
© Arthur Helmbacher
Partagez sur :
Alors que les feux monstrueux se poursuivent en Australie, des experts du monde entier tâchent de venir en aide aux secouristes présents sur le terrain. A Strasbourg, des ingénieurs dressent des cartes indiquant la progression des incendies à partir d'images satellites, pour guider les pompiers vers les zones les plus sinistrées. 
REPORTAGE

Huit millions d'hectares ont été brûlés par les feux qui ravagent l'Australie depuis le mois de septembre, soit l'équivalent de trois fois la Belgique. Alors qu'Emmanuel Macron a envoyé cinq experts français en Australie pour aider le pays à lutter contre ces feux monstrueux, des renforts travaillent aussi, sur ordinateurs, et depuis l'hexagone. A Strasbourg, des experts en cartographie d’urgence sont capables d’éditer en quelques heures des cartes indiquant la progression du feu et dressant état des lieux des dégâts, utilisées en temps réel sur le terrain par les pompiers australiens. 

Cartes détaillées des brasiers

Les images des incendies arrivent à Strasbourg par satellite. En plan large, on distingue le pays entier, ravagé par les feux. En plan serré, les images d'une ville moyenne, sur la côte Est, viennent d'arriver sur les ordinateurs du laboratoire ICube. "On voit que ce quartier résidentiel, et tout le reste de la ville, sont presque entourés par les flammes", observe Jérôme Maxant, ingénieur du laboratoire. Avec Stéphanie Battiston, ils travaillent le jour, la nuit, et les weekends, à analyser les images satellites pour fournir à l'Australie des cartes détaillées sur l’emplacement des brasiers.

Localisations accessibles par Google 

"Sur le terrain, les secours utilisent ces cartes pour s'orienter et aller sur les zones les plus sinistrées", poursuit Jérôme Maxant. Pour maximiser l'accessibilité de leurs données, sans les faire passer par une centrale, les ingénieurs rendent les localisations accessibles sur Google. "Les secours peuvent insérer les couches d'information sur leurs Ipad, sur le terrain directement", explique Stéphanie Battiston. 

Ce n'est pas leur première expérience du genre. "On avait été un peu entraînés avec l’Amazonie, et des feux très importants en Indonésie. Mais là, en 2019-2020, on est sur des feux assez exceptionnels... Ça fait 10 ans que je travaille ici, je n’en avais jamais vu de cette dimension", assure Jérôme Maxant. Après une première série de cartes fournies à l’Australie, les ingénieurs strasbourgeois se tiennent prêts, puisque la France a officiellement proposé une aide logistique et scientifique pour venir à bout des incendies.  

Europe 1
Par Arthur Helmbacher, édité par Laetitia Drevet