Apple prévient que ses résultats seront plombés notamment à cause du marché chinois

  • A
  • A
Le chiffre d'affaires d'Apple au premier trimestre devrait tomber à 84 milliards de dollars au lieu de 91 milliards prévus par les analystes.
Le chiffre d'affaires d'Apple au premier trimestre devrait tomber à 84 milliards de dollars au lieu de 91 milliards prévus par les analystes. © SUZANNE CORDEIRO / AFP
Partagez sur :
Entre un ralentissement de la croissance chinoise, une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et un dollar fort, le patron d'Apple a prévenu mercredi que les résultats de la firme à la pomme seraient moins importants que prévu.

Apple a lancé un rare avertissement mercredi annonçant une baisse de ses prévisions de revenus trimestriels à cause d'un ralentissement de la croissance chinoise, aggravé par les tensions commerciales.

Une conjoncture économique défavorable. Dans une lettre aux investisseurs publiée à la clôture de la bourse, le patron d'Apple, Tim Cook, a évoqué le renforcement du dollar et la décélération "plus forte que prévu" de l'économie chinoise pour justifier cette révision à la baisse. "Nous pensons que l'environnement économique en Chine a été davantage affecté par la montée des tensions commerciales avec les États-Unis", affirme Tim Cook.

Un titre en berne à Wall Street. Le titre Apple, qui avait terminé mercredi en très modeste hausse (+0,11%) a immédiatement plongé dans les transactions électroniques après la clôture. À 23 heures (heure française), il était en recul de 7,6%. Mercredi, il était déjà en recul de 32% par rapport à son plus haut historique atteint en octobre. Cela augure d'une séance difficile jeudi à Wall Street en raison du poids de l'action de la marque à la pomme dans la cote.

Une baisse des ventes dans la "Grande Chine". Tim Cook a indiqué que l'essentiel de la révision à la baisse du chiffre d'affaires était imputable aux ventes d'iPhone, de Mac et d'iPad sur le marché que le groupe appelle "Grande Chine" (la Chine y compris Taiwan). Le chiffre d'affaires d'Apple au premier trimestre (de septembre à décembre) devrait ainsi tomber à 84 milliards de dollars au lieu de 91 milliards prévus par les analystes. Ces résultats seront officiellement annoncés le 29 janvier.

Un dollar trop fort. Selon Tim Cook, d'autres facteurs vont également peser sur les revenus d'Apple, notamment le moment choisi pour le lancement de son iPhone l'année dernière et le renforcement du dollar. Un billet vert plus fort implique une baisse des revenus à l'étranger lors de la conversion en dollars américains.

Des contraintes d'approvisionnement. Apple a aussi évoqué des "contraintes" d'approvisionnement sur certains produits, notamment ses dernières montres Apple Watch ou tablettes iPad Pro. Cette révision suggère en tout cas un chiffre décevant pour les ventes d'iPhone, la locomotive du chiffre d'affaires comme des bénéfices du géant de Cupertino (Californie).

Une conséquence de la guerre commerciale avec la Chine. Le groupe explique que l'effet des incertitudes commerciales a commencé à toucher les consommateurs chinois. Washington et Pékin, sont en plein bras de fer sur les échanges commerciaux à coups de tarifs douaniers sur des centaines de millions de dollars de marchandises. Une trêve dans la surenchère des droits de douanes a été décrétée par l'administration Trump jusqu'au 2 mars pour mener des négociations actuellement en cours.