Rugby - Tournoi des Six Nations : le XV de France frustré par le pays de Galles

, modifié à
  • A
  • A
Les Français peuvent s'en vouloir : ils auraient largement pu battre les Gallois.
Les Français peuvent s'en vouloir : ils auraient largement pu battre les Gallois. © CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :
Les Français ont concédé une courte et rageante défaite (14-13) au pays de Galles, lors de la dernière journée du Tournoi. Ils terminent à la quatrième place. 

Jacques Brunel et ses hommes vont longtemps se demander comment ils ont pu laisser échapper la victoire au pays de Galles. Les Français, dominateurs en seconde période, ont été battus de justesse par le pays de Galles (14-13), samedi après-midi pour leur dernier match du Tournoi des Six nations, à Cardiff. Le XV de France a pourtant eu les occasions pour l'emporter, mais François Trinh-Duc a manqué une pénalité a priori facile à dix minutes de la fin.

Comme contre l'Irlande et en Écosse, les Tricolores sortent battus et terriblement frustrés par le scénario du match. Avec cette troisième défaite, le XV de France termine à une rageante quatrième place, avec deux victoires (contre l'Italie et l'Angleterre) et trois défaites. 

Trinh-Duc dans tous les mauvais coups. Si le XV de France n'a pas réussi à gagner une rencontre largement à sa portée, face à des Gallois largement prenables, il le doit à sa (récurrente) maladresse et sa propension à ne pas exploiter ses temps forts. Contrairement au match contre l'Angleterre, où les Français avaient converti leurs opportunités, ils ont cette fois manqué de précision dans le camp adverse… et dans leur propre camp. 

Un homme a, bien malgré lui, symbolisé ces errements : François Trinh-Duc. Le joueur du RC Toulon avait pourtant bien débuté, avec un drop d'entrée. Mais il a ensuite connu un calvaire, avec une énorme erreur dans la foulée sur le seul essai gallois. Le demi d'ouverture, trompé par un rebond, a laissé Williams, qui n'en demandait pas tant, aplatir dans l'en-but français (4e). Il a eu l'opportunité de se racheter en fin de match. Sauf que sa pénalité, a priori (très) facile, est passée à côté à 12 minutes du terme (68e). 

L'efficacité, ce mal tellement français. Difficile pour autant d'imputer la défaite du XV de France au seul Trinh-Duc. Ses coéquipiers ne l'ont pas beaucoup aidé, en se montrant une nouvelle inefficaces, malgré un essai de l'ailier Gaël Fickou (21e) et une grosse domination en seconde période. Mais il était écrit que le mot "regret" collerait aux basques de ce XV de France-là, volontaire mais encore trop tendre. 

Le bilan de ce Tournoi 2018, conclu à la quatrième place, s'avère au final bien mitigé, malgré de réels progrès et une victoire contre le grand rival anglais. Le chantier de Jacques Brunel et de son staff est encore loin d'être terminé.