Tour de France : Van Aert vainqueur au sprint, Pinot piégé dans une bordure

, modifié à
  • A
  • A
Wout Van Aert vainqueur à Albi (1280x640) Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Wout van Aert a signé lundi son premier succès sur le Tour de France. © Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
Le Belge Wout van Aert a remporté la 10ème étape, lundi, à Albi. Thibaut Pinot, piégé dans une bordure, a perdu 1'40", alors que Julian Alaphilippe conserve le Maillot jaune de leader.

Étape de transition ? Jamais ! La 10ème étape du Tour de France, remporté au sprint par le triple champion du monde de cyclo-cross, le Belge Wout van Aert (Jumbo-Visma), devant Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) et Caleb Ewan (Lotto-Soudal) à Albi, a donné lieu à un coup de bordure fatal à Thibaut Pinot. Le leader de l'équipe Groupama-FDJ a concédé 1'40" sur les deux favoris de la Grande Boucle, Geraint Thomas et Egan Bernal (Ineos), et sur le Maillot jaune, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), l'un des coureurs à l'origine de la cassure.

Cette cassure s'est faite à 35 kilomètres de l'arrivée, alors que le leader de l'équipe Groupama-FDJ, qui avait repris 20 secondes samedi à ses rivaux à Saint-Étienne, était placé dans la deuxième partie du peloton. D'autres candidats à la victoire finale dans ce Tour de France, comme le Danois Jakob Fuglsang, vainqueur du dernier Dauphiné (Astana), l'Australien Richie Porte (Trek-Segafredo), le Colombien Rigoberto Uran (EF Education First) ou l'Espagnol Mikel Landa (Movistar), victime d'une chute, ont également perdu du temps dans ce dernier combat avant le premier jour de repos, mardi.

Thomas et Bernal juste derrière Alaphilippe

L'autre enseignement de cette cassure est qu'Alaphilippe consolide son maillot Maillot jaune de leader. Giulio Ciccone (Trek-Segrafredo) et Pinot piégés, le n°1 mondial dispose désormais d'une minute et douze secondes d'avance sur Thomas et 1'16" sur Bernal, les duettistes du Team Ineos, qui le suivent désormais au classement général.

Comme souvent depuis le début de ce Tour, une échappée s'est créée dès le départ, avec cinq coureurs - le Norvégien Odd-Christian Eiking (Wanti-Gobert), l'Érythréen Natnael Behrane (Cofidis), le Danois Mads Würtz (Katusha) et les Français Anthony Turgis (Total direct Énergie) et Tony Gallopin (AG2R-La Mondiale) -, rapidement rejoints par le Suisse Michael Schär (CCC Team). Le peloton n'a laissé à ces coureurs que trois minutes environ, la fin de leur aventure étant actée par les bordures créées derrière, et qui font mal, très mal, à Thibaut Pinot…