Tour de France : Viviani vainqueur au sprint, Alaphilippe toujours en jaune

, modifié à
  • A
  • A
Elia Viviani a enlevé mardi sa première étape sur le Tour de France.
Elia Viviani a enlevé mardi sa première étape sur le Tour de France. © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
L'Italien Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) a remporté au sprint la 4ème étape entre Reims et Nancy, qui ne proposait pas de difficulté majeure. Le Français Julian Alaphilippe conserve le Maillot jaune de leader.

Deux à la suite pour Deceuninck-Quick Step ! Vingt-quatre heures après la victoire de Julian Alaphilippe à Épernay, son équipier Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) a enlevé la 4ème étape du Tour de France qui reliait Reims à Nancy sur 215 km, sans grande difficulté, et qui s'est conclu, comme attendu, par un sprint massif.

À l'issue d'une dernière ligne droite très roulante, en légère descente, le sprinteur italien s'est montré plus véloce que le Norvégien Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) et que l'Australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal). Le Maillot vert Peter Sagan (Bora Hansgrohe) a pris la quatrième place, alors que le premier Français, Christophe Laporte (Cofidis), victime d'un souci mécanique dans le dernier kilomètre, termine 10ème. Il s'agit de la première victoire d'étape sur le Tour pour Viviani, qui participe à l'épreuve pour la deuxième fois seulement après 2014. Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), qui a roulé pour son équipier à l'approche de la flamme rouge avant de tomber dans ses bras dès la ligne d'arrivée franchie, conserve le Maillot jaune.

Une étape plus animée attendue mercredi

La grande et vaine échappée du jour a concerné trois coureurs, le Suisse Michael Schär (CCC Team) et deux membres de Wanty-Groupe Gobert, le Français Yoann Offredo (déjà à l'ouvrage lundi) et le Belge Frederik Backaert, à l'attaque dès le départ réel. Ce trio n'a jamais compté plus de trois minutes et demie sur le peloton. Le dernier à avoir été repris fut Schär, qui, après avoir passé près de 200 km devant, a été avalé par le peloton dans la côte de Maron, seule difficulté répertoriée de la journée (4ème catégorie), à 16 km du but. Lilian Calmejane (Total Direct Énergie) a été l'autre courageux du jour, avec une attaque en solo à 11 km du but. Mais avec un peloton emmené par plusieurs équipes de sprinteurs, c'était évidemment peine perdue.

La journée de mercredi devrait être un peu plus animée, entre Saint-Dié-des-Vosges et Colmar, avec deux côtes de 2ème catégorie et deux de 3ème catégorie au programme.