Tour de France : Julian Alaphilippe gagne l'étape et prend le Maillot jaune

, modifié à
  • A
  • A
Julian Alaphilippe vainqueur sur le Tour 2019 (1280x640) Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Julian Alaphilippe a remporté lundi sa troisième victoire d'étape sur le Tour de France. © Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
Le puncheur tricolore a été exact au rendez-vous : Julian Alaphilippe a remporté lundi la 3ème etape du Tour de France, qui arrivait à Reims. Le leader de l'équipe Deceuninck-Quick Step fait coup double puisqu'il s'empare également du Maillot jaune.

Haut la main et le coup de pédale léger ! Julian Alaphilippe, qui était le grand favori de la 3ème étape du Tour de France qui reliait Binche, en Belgique, à Épernay, lundi, sur 215 km, a répondu présent. Le n°1 mondial a attaqué à quelques centaines de mètres de la fin de l'ascension de la dernière difficulté répertoriée de la journée, la côte de Mutigny (3ème catégorie), dont le sommet était situé à 16 kilomètres de l'arrivée.

Le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step a repris le dernier fuyard du jour, le Belge Tim Wellens (Lotto-Soudal), avant de filer à tombeau ouvert vers l'arrivée à Épernay, résistant sans trop de difficulté au retour du groupe des favoris, emmené par les Ineos de Geraint Thomas et d'Egan Bernal. Cerise sur le gâteau, Alaphilippe assortit cette troisième victoire d'étape sur le Tour - il s'était imposé deux fois l'an dernier - du Maillot jaune, le premier pour un coureur français depuis Tony Gallopin en 2014.

Cinq secondes grappillées par Bernal et Pinot

Jusqu'à l'attaque d'Alaphilippe dans le final, cinq coureurs avaient animé cette 3ème étape, la première à emprunter les routes françaises : quatre coureurs tricolores, Stéphane Rossetto (Cofidis), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Anthony Delaplace (Arkea-Samsic), et le Belge Tim Wellens, qui a fait en plus près de 35 kilomètres en solo avant d'être repris peu après le sommet de la côte de Mutigny, victime d'une crevaison et de l'accélération du peloton. Le final, accidenté, avec une montée de 500 m à 8%, a créé une petite cassure, Bernal et Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) récupérant cinq secondes sur les autres favoris.

Au classement général, Alaphilippe compte désormais 20 secondes d'avance sur le Belge Wout Van Aert et 25 secondes sur le Néerlandais Steven Kruijswijk, tous deux membres de l'équipe Jumbo-Visma, qui perd le Maillot jaune après l'avoir porté pendant deux jours avec le Néerlandais Mike Teunissen, distancé dans le final.