Pour Neymar, "l'individualisme n'a pas sa place dans le football"

  • A
  • A
Neymar célèbre son but face à Nantes, un doigt sur la bouche 6:40
Neymar célèbre son but face à Nantes, un doigt sur la bouche. © Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
Notre spécialiste du football brésilien, Isabela Pagliari, a pu s'entretenir longuement avec Neymar après le succès du Paris Saint-Germain face à Galatasaray (5-0) en Ligue des Champions mercredi. L'occasion de revenir notamment sur son geste envers son coéquipier Edinson Cavani, à qui il a offert un penalty. 
L'AVIS DE

Neymar aurait-il atteint l'age de la maturité ? C'est en tout cas ce que pense la journaliste brésilienne d'Esporte Interativo Isabela Pagliari. La spécialiste du football brésilien pour Europe 1 s'est entretenue à chaud avec son compatriote, quelques minutes seulement après le large succès du PSG face à Galatasaray (5-0) en Ligue des Champions. Une interview fleuve de six minutes - assez rare pour le Brésilien, avare de déclarations - dans laquelle il n'hésite pas à se livrer sur sa vision du jeu.

Un geste remarqué pour Cavani

Salué pour son geste envers Edinson Cavani, à qui le Brésilien a offert le ballon du penalty pour le cinquième but parisien de la soirée, Neymar a réfuté toute mise en scène. "Je n'ai pas fait cela pour me réconcilier avec qui que ce soit", a déclaré la star du Paris Saint-Germain, selon les mots d'Isabela Pagliari. Il avoue "avoir d'abord pensé à l'équipe", mais il sait aussi l'importance de la confiance en soi pour un attaquant. "Cavani avait besoin de marquer son but", reconnait d'ailleurs le Brésilien, "content" de la réalisation de l'Uruguayen. "L'individualisme n'a pas sa place dans le foot, sinon j'aurais fait du tennis", a même fini par déclarer celui qui a inscrit un but face aux Turcs de Galatasaray. 

Réponse aux critiques sur le terrain

Le Brésilien s'est aussi expliqué sur ses récentes célébrations après ses buts contre Nantes (2-0) et Montpellier (2-1) en Ligue 1. Neymar posait alors un doigt sur la bouche, comme pour demander le silence. Un geste qui n'était pas destiné au public du Parc des Princes, dont une partie est toujours en froid avec la star du Paris Saint-Germain suite à ses velléités de départs pendant le mercato estival. "C'est entre mes amis et moi", explique Neymar, "ce n'est pas pour les supporters". Le joueur parisien aurait simplement voulu dire qu'il "arrêtait de parler" et qu'il ne se concentrait dorénavant que sur le jeu, selon Isabela Pagliari. "Tout le monde a envie de polémiquer avec ce que je fais, je veux répondre sur le terrain", a expliqué le Ney, qui sort d'une année 2019 compliquée.

Plombé par les blessures, Neymar a été plus souvent à l'infirmerie que sur la pelouse. Mais ce temps "lui a permis de réfléchir sur son attitude", estime Isabela Pagliari. Face à Galatasaray, le Brésilien a d'ailleurs montré un autre visage, plus travailleur. "Il n'a pas ménagé ses efforts", reconnait la journaliste, "cela montre qu'il pense plus au collectif". Car ce n'est que grâce à ses performances qu'il pourra réussir à gagner la confiance de l'ensemble du club. S'il pense aux autres plutôt qu'à lui, "il sera le gagnant", promet Isabela Pagliari, qui assure que le Brésilien finira bien la saison au Paris Saint-Germain. 

Europe 1
Par Cédric Chasseur