Open d'Australie : Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert titrés en double messieurs

, modifié à
  • A
  • A
Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut entrent dans l'histoire du double.
Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut entrent dans l'histoire du double. © PETER PARKS / AFP
Partagez sur :
Avec cette victoire, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert deviennent le huitième duo de l'histoire sacré dans les quatre tournois du Grand Chelem en double messieurs.

Cocorico ! Les Français Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont remporté l'Open d'Australie en double messieurs aux dépens de la paire composée du Finlandais Henri Kontinen et de l'Australien John Peers en deux sets 6-4, 7-6 (7/1), dimanche à Melbourne.

Un duo dans l'histoire. Mahut (37 ans) et Herbert (27 ans) complètent ainsi leur collection de trophées en Grand Chelem, après l'US Open 2015, Wimbledon 2016 et Roland-Garros 2018. Ils deviennent le huitième duo de l'histoire sacré dans les quatre tournois majeurs en double messieurs. Dans l'ère Open, seules trois paires les ont précédés : les Australiens Todd Woodbridge et Mark Woodforde, les Néerlandais Jacco Eltingh et Paul Haarhuis, et les jumeaux américains Bob et Mike Bryan.

"Que dire Nico ? Tout a commencé ici en 2015, c'était notre premier tournoi ensemble, on était allés jusqu'en finale, il nous avait manqué une victoire. A l'époque, on ne savait pas si on rejouerait une finale, et maintenant, on a gagné tous les tournois du Grand Chelem", a retracé Herbert. Il y a quatre ans, pour leur premier tournoi du Grand Chelem ensemble, Mahut et Herbert s'étaient inclinés en finale face aux Italiens Fabio Fognini et Simone Bolleli. "Je t'aime comme mon frère et j'espère qu'on va pouvoir jouer encore quelques années de plus ensemble", lui a répondu Mahut.

Plus qu'une ligne manquante au palmarès. Avant eux, Fabrice Santoro et Michael Llodra, victorieux en 2003 et en 2004, étaient la seule paire 100% française à s'être imposée à Melbourne dans l'ère Open. Il ne manque plus au palmarès de Mahut et Herbert que le Masters, compétition qui réunit les huit meilleures paires du monde chaque fin d'année. En novembre dernier, ils avaient échoué en finale.