NBA - Sale soirée pour les leaders, Parker en forme

  • A
  • A
"TP" a largement contribué à la victoire de Charlotte face aux Nuggets vendredi. © MICHAEL REAVES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Tony Parker a permis aux Hornets de faire mordre la poussière pour la première fois de la saison à Denver. De sont côté, le leader de l'Est, Toronto, a manqué son coup face à Brooklyn.

Les leaders du Championnat NBA sont tombés de haut vendredi: Toronto, qui survole la conférence Est, s'est fait surprendre par Brooklyn (106-105 a.p.), tandis que Denver a concédé sa première défaite en neuf matches face à Charlotte (113-107), porté par l'inusable Tony Parker.

D'Angelo réveille Brooklyn. C'est peu dire que les Nets ne partaient pas favoris face aux Raptors. La franchise new-yorkaise n'avait plus battu Toronto depuis avril 2015 et restait sur une improbable défaite, la 8ème consécutive (114-112), mercredi face à Oklahoma City après avoir mené de 23 points. Toronto avait de son côté remporté neuf de ses dix matches précédents. Tout était donc en place pour une correction. Mais D'Angelo Russell a réveillé Brooklyn avec ses 29 points, dont six durant la prolongation.

Toronto conserve sa première place. Les Nets menaient de sept points à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, mais Kawhi Leonard (32 pts) a arraché la prolongation avec trois paniers et un contre dans le final. En prolongation, Russell a pris l'avantage sur Leonard et offert à Brooklyn sa 9ème victoire de la saison en 27 matches, synonyme de 11ème place. Malgré ce revers, Toronto conserve sa première place avec le meilleur bilan de NBA, 21 victoires - 6 défaites. A l'Ouest, Denver a aussi chuté, mais a également conservé son statut de leader, 17 victoires - 8 défaites, à la faveur de la défaite de son dauphin Oklahoma City à Chicago (114-112).

Le duo infernal des Hornets. Les Nuggets, qui avaient remporté leurs sept derniers matches, sont brutalement revenus sur terre à Charlotte. La faute à un manque de réussite au tir (39%, 23% à trois points), mais aussi au duo infernal de meneurs des Hornets Kemba Walker/Tony Parker. Walker a marqué 21 points, tandis que Parker, 36 ans, a fini la rencontre avec 19 points, dont 13 avant la pause, en seulement 22 minutes de jeu. Son entraîneur James Borrego a salué la prestation de sa recrue française, quadruple champion NBA: "Quand les matches sont indécis, il fait la différence, on a plus de sang-froid et d'aplomb dans ce genre de situation grâce à lui", a-t-il insisté. "Quand Tony Parker et Kemba Walker sont ensemble sur le parquet, on fait mieux circuler le ballon et cela nous donne plus de confiance", s'est-il réjoui.

Noah se fait remarquer pour son deuxième match avec les Grizzlies. Charlotte, qui restait sur trois défaites de suite, est 7ème de la conférence Est avec 12 victoires et 13 défaites. Un autre Français, Joakim Noah, s'est mis en évidence. Pour son deuxième match avec Memphis, sa nouvelle équipe, le pivot a fini la rencontre remportée 107 à 103 sur le parquet de La Nouvelle-Orléans avec 13 points, 5 sur 8 au tir, 5 rebonds, trois passes décisives et une interception en 17 minutes de jeu.

Le classement après les matchs de vendredi

Conférence Est
1. Toronto 
2. Milwaukee
3. Philadelphie 
4. Indiana 
5. Boston 
6. Detroit 
7. Charlotte
8. Orlando 
9. Washington 
10. Miami 
11. Brooklyn 
12. New York 
13. Chicago 
14. Cleveland 
15. Atlanta 

Conférence Ouest
1. Denver 
2. Golden State 
3. Oklahoma City 
4. LA Clippers 
5. Memphis 
6. LA Lakers 
7. Portland 
8. Sacramento 
9. Dallas 
10. Minnesota 
11. Utah 
12. La Nouvelle-Orléans 
13. San Antonio 
14. Houston 
15. Phoenix