Mondial de Hand : sèchement éliminés par le Danemark, les Bleus vont "se battre pour la médaille de bronze"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Éliminée par le Danemark en demi-finale du Mondial de handball, l'équipe de France affrontera l'Allemagne dimanche pour une place sur le podium. 

RÉACTION

Le triplé inédit n'aura pas lieu. Balayés par le Danemark en demi-finale, vendredi, à Hambourg, les Français double champions du monde en titre ne verront pas la finale du Mondial de handball. Après leur troisième place à l'Euro 2018, c'est la deuxième fois de suite que les Bleus manquent la finale d'une grande compétition. Mais si les coéquipiers de Nikola Karabatic accusent le coup, ils pensent déjà à la suite, comme leur sélectionneur Didier Dinart, qui veut "se battre pour la médaille de bronze". 

Face aux Danois, les Français, pris à la gorge dès le début du match, ont notamment été transparents en défense, encaissant 21 buts à la mi-temps, et n'arrivant jamais à combler leur retard. Au micro d'Europe 1, l'arrière droit Nedim Remili le reconnaît : "on n'a pas vraiment vu le jeu". "Le plus dur, ça a été de ne pas pouvoir exister", ajoute-t-il évoquant un match "compliqué et très long". 

"Encore beaucoup de boulot". "On ne peut pas tout gagner d'un coup", préfère de son côté relativiser son coéquipier Valentin Porte. "L'an dernier, on a fait médaille de bronze, je pense que ça nous a servi, ça nous a donné faim. Mais ce soir, ça nous montre qu'on a encore beaucoup de boulot à faire pour atteindre ce niveau". 

"On n'a pas été à la hauteur de l’événement". Double champion du monde et deux fois médaillé d'or olympique avec les "Experts" en tant que joueur, le sélectionneur Didier Dinart sait mieux que personne les attentes engendrées par les triomphes à répétition. Aussi, le natif de Guadeloupe regrette qu'"on ait l'impression que tout est simple, que l'équipe de France n'a qu'à se présenter avec son beau maillot bleu et qu'elle gagne les compétitions". "On n'a pas été à la hauteur de l’événement", reconnaît-il simplement. "Je préfère positiver et me dire qu'on va se battre pour la médaille de bronze." 

Pour espérer monter sur le podium, les Français devront battre l'Allemagne, dimanche à 14h30.