Mondial de basket : l'équipe de France réalise l'exploit face aux Etats-Unis

, modifié à
  • A
  • A
Les Français ont réalisé l'exploit, mercredi face aux Etats-Unis.
Les Français ont réalisé l'exploit, mercredi face aux Etats-Unis. © AFP
Partagez sur :
L'équipe de France a battu les Etats-Unis, pourtant ultra favoris, mercredi en quart de finale de la Coupe du monde de basket (89-79). Elle affrontera l'Argentine en demi-finale.

Ils ont déjoué tous les pronostics et embrasé Dongguan. Les Bleus ont battu les Etats-Unis mercredi, en quart de finale de la Coupe du monde de basket (89-79). De quoi reprendre du poil de la bête après la défaite, lundi, en dernier match de groupe contre l'Australie, et avant d'affronter l'Argentine en demi-finale vendredi.

C'est la deuxième demi-finale mondiale consécutive pour l'équipe de France, qui avait perdu en 2014 à ce stade contre la Serbie. Après la victoire de l'Australie sur la République tchèque dans le dernier quart de finale, jeudi après-midi, les Bleus sont par ailleurs qualifiés pour les Jeux Olympiques 2020 à Tokyo. 

Seulement trois points dans les cinq dernières minutes pour les Américains

C'est, à l'inverse, le plus gros échec pour les Américains, triples champions olympiques et doubles champions du monde en titre, depuis leur défaite en demi-finale du Mondial-2006. Privés de leurs superstars de la NBA, les hommes de Gregg Popovich, le coach légendaire de San Antonio, avaient déjà connu deux alertes ces dernières semaines. Ils avaient perdu un match de préparation contre l'Australie à Melbourne (98-94), premier échec d'une équipe 100% NBA depuis 2006, et avaient failli perdre au premier tour contre les Turcs, battus d'un point à cause d'une série de lancers ratés dans les dernières secondes.

Le duel a été âpre. Les Français ont connu un premier avantage de 10 points dans le 3ème quart-temps avant de voir les Américains leur repasser devant et compter jusqu'à 7 points d'avance à huit minutes du terme (72-65). Mais les Bleus, portés par la réussite d'Evan Fournier (22 pts), Rudy Gobert (21 pts) et Nando De Colo (18 pts) ont accéléré et complètement éteint les Américains qui n'ont marqué que trois points dans les cinq dernières minutes !