Marion Bartoli a vécu une relation toxique : "J'ai été meurtrie par une personne qui m'a détruite"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chez Anne Roumanoff, jeudi, l'ex-tenniswoman évoque la relation amoureuse qui l'a fait plonger. Une histoire sur laquelle elle revient aussi dans sa biographie, "Renaître".
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Marion Bartoli a frôlé la mort en 2016. Apparaissant très amaigrie, l'ex-tenniswoman était alors bien loin de l'image à laquelle elle nous avait habitués pendant sa carrière sportive. C'est pour revenir sur cette épreuve, et d'autres, qu'elle a souhaité écrire une biographie, Renaître. Chez Anne Roumanoff jeudi, elle en dit plus sur ce qu'elle a vécu.

41 kilos et hospitalisée

"Meurtrie par une personne qui m'a détruite". C'est ainsi que Marion Bartoli évoque son ancienne relation amoureuse, de 18 mois. Le point de départ d'une descente aux enfers pour l'ancienne tenniswoman. Les remarques incessantes sur son poids ont eu raison du morale de la jeune femme, qui a glissé vers l’anorexie. Quelques mois plus tard, affaiblie, elle contractait un terrible virus qui a bien failli lui coûter la vie. "Quand vous vous retrouvez à 41 kilos, hospitalisée, avec une sonde pour vous alimenter, c’est compliqué de toucher plus le fond que ça", souligne-t-elle.

"Mon coeur ne battait plus qu’à 38 pulsations par minute"

Finalement, c'est une combinaison d'éléments qui lui a permis de se relever. Le déclic a notamment eu lieu à Wimbledon, à l'été 2016. "Je me retrouve à l'endroit où j'ai été sacrée trois ans plus tôt. Et les médecins me refusent l’autorisation de jouer le tournoi des légendes. Mon coeur ne battait plus qu’à 38 pulsations par minute, j’avais une tension à 9.5", se souvient-elle. Pour vaincre l'anorexie et son virus, la sportive s'est raccrochée à un objectif : le marathon de New York. Un pari qui semblait complètement fou à l'époque. Aujourd'hui remise, elle peut s'exprimer librement sur ce triste épisode. Une manière, aussi, de tirer un trait sur ce moment douloureux.